Icon Sport

La semaine ambiguë des Bordelais

La semaine ambiguë des Bordelais
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 22/04/2021 à 20:12Mis à jour

TOP 14 - Les Bordelais sauront demain vendredi s'ils peuvent jouer contre Montpellier. Une séquence pas facile à vivre.

Jeudi soir, les Bordelais ne connaissaient toujours pas le verdict de la dernière batterie des tests Covid-19. Christophe Urios et son staff seront fixés vendredi matin sur la tenue du match Bordeaux-Bègles - Montpellier prévu à l'origine vendredi puis reporté à dimanche (14h45). En cas de nouveaux cas positifs, le match serait encore reporté au vu du protocole de la LNR (décision de la commission covid avec comme base, la règle des trois cas entraînant l'isolement du groupe). En attendant, les Bordelais se sont entraînés par petits groupes, conditions loin d'être idéales. "Si nous jouons, nous n'aurons notre premier entraînement collectif que vendredi", a commenté Christophe Urios. Mais le manager des Bordelais ne voulait pas chouiner ou se plaindre plus qu'il n'en faut. Il a sans doute appris du premier confinement, de l'humilité forcément. "On subit les événements, mais je me sens l'âme d'un combattant. Je ne suis pas du tout démoralisé. On aura la fin de saison qu'on mérite. C'est sûr que ce n'est pas la fin de saison qu'on avait imaginée. Nous avions déjà eu du mal à la lancer, rappelez-vous avec un premier match reporté. Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est quand même la santé de mes joueurs."

Les Bordelais ne pouvaient pas ne pas s'inquiéter au sujet des conséquences de tous ces contretemps sur le rythme ou plus exactement sur la dynamique de son équipe. Ils ne cachaient pas leur inquiétude sur le lien qui devait exister entre le match UBB-Montpellier et la demie européenne à Toulouse prévue le week-end du premier mai. Non seulement, les Bordelais arriveraient avec quinze jours d'inactivité dans les jambes, "mais en suivant, nous aurons à jouer trois matchs en une semaine", poursuit Christophe Urios qui a quand même trouvé un bon côté à toute cette séquence : "Nous avons récupéré tous nos blessés." Il voulait notamment parler de Jandre Marais et de Bautista Delguy (qui fêtait ce jeudi ses 24 ans), forfaits avant le match UBB-Racing, dernier joué à ce jour par les Girondins.

Contenus sponsorisés