Other Agency

La fiche technique - Lyon : écurie en perte de vitesse cherche à retrouver les podiums

La fiche technique - Lyon : écurie en perte de vitesse cherche à retrouver les podiums
Par Rugbyrama

Le 20/08/2021 à 15:52Mis à jour

TOP 14 - Le Top 14 reprend ses droits le 4 septembre. Après une interminable saison de 13 mois, les clubs français se sont régénérés et attendent avec impatience la reprise du championnat, marquée par le retour du public. Tour d’horizons des 14 prétendants au bouclier de Brennus. Cap sur les bords du Rhône et le Matmut Stadium Gerland pour la fiche du LOU Rugby.

Le capitaine : Baptiste Couilloud, faire fructifier les expériences de l'été

Nommé vice-capitaine des Bleus lors de la Tournée en Australie, Baptiste Couilloud s'est installé en 9 et fait partie des 6 joueurs qui ont disputé les trois test matchs contre les Wallabies. Avec des performances mi-figue mi-raisin, le demi de mêlée doit encore progresser dans l'animation du jeu mais revient à Lyon avec le plein de confiance. Les trois titularisations marquent un nouveau pas dans l'évolution du joueur.

À Lyon, le joueur a rarement déçu, toujours parmi les meilleurs joueurs de son équipe ces dernières saisons, il insuffle un vent de fraîcheur dans les rangs lyonnais de par son impact dans le jeu et son leadership exemplaire. Peut-être sera-t-il celui qui amènera le LOU en finale de Top 14, une étape que n'a jamais connu le club dans l'ère professionnelle du rugby.

Couilloud sera soutenu par Félix Lambey et Dylan Cretin, déjà nommés capitaines plusieurs fois la saison passée.

Baptiste Couilloud, capitaine lyonnais.

Baptiste Couilloud, capitaine lyonnais.Icon Sport

La recrue : Lima Sopoaga, en recherche de stabilité

Après une première saison aux Wasps convaincante, le niveau de l'ouvreur n'a cessé de diminuer jusqu'à arriver au point où Jacob Umaga, la nouvelle pépite du rugby anglais, lui a ravi la place de titulaire. S'en est suivi un repositionnement en 15 plutôt hasardeux puisque l'ancien joueur des Highlanders ne l'avait jamais occupé auparavant. Avant son départ de Nouvelle Zélande, Lima Sopoaga était la doublure de Beauden Barrett. Il était parfois même concurrent tant sa régularité au pied et son animation pouvait lui faire espérer prendre la place de l'ancien 10 des Hurricanes en sélection.

À Gerland, il peut apporter son jeu au pied irréprochable, son style peut parfaitement s'adapter à celui de Lyon. Mignoni voit d'ailleurs émerger un possible duo avec un néo-zélandais de l'effectif : "C'est un joueur en qui nous aurons totale confiance, qui devrait en outre très bien s'entendre avec Charlie Ngatai à ses côtés."

L'ouvreur all black, Lima Sopoaga, face aux Springboks, en 2015.

L'ouvreur all black, Lima Sopoaga, face aux Springboks, en 2015.AFP

L'ambition : retrouver impérativement les six premières places

Lyon fut une des grandes déceptions de la dernière saison de Top 14. On n'a pas retrouvé le LOU étincelant qui nous avait tant impressionnés avant la coupure Covid-19, mais plutôt un LOU balbutiant son rugby, presque sans caractère. Pas aidés par les blessures aux postes importants, les hommes de Pierre Mignoni ont pour objectif de retrouver le top 6, qu'il n'avait pas quitté depuis 2017-2018 avant cette dernière saison. Il est donc impératif pour le club Rouge et Noir de retrouver les hautes sphères du Top 14. Pour ce faire, ils peuvent compter sur le retour de ces blessés et sur un mercato intelligent.

Demba Bamba, fer de lance lyonnais.

Demba Bamba, fer de lance lyonnais.Icon Sport

Le point fort : un effectif équilibré paré pour le Top 14

"Nous avons un effectif qui, pour moi, est sans doute le meilleur qu'on ait jamais eu au LOU". Les mots du président Yann Roubert donnent la couleur de la saison à venir du LOU. Le socle de joueurs étaient déjà solides l'année dernière mais les blessures à répétition ont minés leurs performances. Lyon mixe savamment la jeunesse symbolisée par Geraci, Bamba, Berdeu à l'expérience de Goujon, Bastareaud ou encore Ngatai. Avec les recrues, l'effectif du LOU monte d'un cran.

On a déjà parlé de Sopoaga et de son potentiel apport à la ligne arrière. Les frères Taofifenua, Guillaume Marchand et Jérôme Rey viendront muscler le tight five. L'ancien aurillacois Beka Saghinadze amène sa fraîcheur en troisième ligne et Tavite Veredamu sera le pari de la saison puisqu'il est noté comme ailier, lui qui avait joué en troisième ligne à Clermont la saison dernière.

Le point faible : l'hiver, moment de déroute

Le point faible peut vous paraître absurde mais l'hiver est un vrai problème pour le LOU. Du 21 décembre 2020 au 20 mars 2021, Lyon a concédé 6 défaites sur 10 matchs dont deux particulièrement frustrantes à domicile contre Castres (14-15) et Pau (17-18). À l'extérieur Lyon ne s'est sublimé qu'une seule fois à Montpellier (21-16). Les points laissés en route lors de la période leur ont coûté la qualification. C'est à ne pas reproduire cette saison, d'autant qu'ils bénéficieront d'une nouvelle pelouse synthétique au Matmut Stadium Gerland.

Les joueurs du LOU Rugby, en difficulté une fois l'hiver venu.

Les joueurs du LOU Rugby, en difficulté une fois l'hiver venu.Icon Sport

L'avis de Rugbyrama : trop court pour le top 6

Après leur saison moyenne, Lyon doit impérativement se ressaisir. Les coéquipiers de Baptiste Couilloud devront retrouver la puissance qui les a menés sur les premières places du classement. Mais la rédaction ne les voit pas atteindre le top 6 cette saison. À Lyon de nous prouver le contraire ...

Et vous, quel est votre pronostic pour Lyon ?

Sondage
3650 vote(s)
Champion
Qualifié pour le top 6
Non qualifié pour le top 6
Relégué

Par Gauthier Baudin

Contenus sponsorisés