Icon Sport

La croisée des chemins pour Montpellier ?

La croisée des chemins pour Montpellier ?

Le 31/12/2020 à 11:18Mis à jour Le 31/12/2020 à 11:20

TOP 14 - Après le revers subi à La Rochelle, où les Héraultais furent inertes dans le jeu, le MHR glisse vers les profondeurs du classement en ne donnant aucun signe tangible de redressement. Le constat est plutôt édifiant, en rapport avec la qualité intrinsèque à disposition et le contenu proposé. Explications avant la réception redoutée du Stade Toulousain.

Rarement les Cistes furent aussi désabusés après une défaite. Jamais en mesure de profiter de l'aubaine causé par l'expulsion définitive de Will Skelton en début de rencontre à Marcel-Deflandre, les Montpelliérains n'ont pas convaincu par manque relatif d'investissement collectif. Nouvelle défaite, attitudes décevantes, Xavier Garbajosa n'a pas vraiment apprécié la prestation : "On s'est mentis, après l'image plutôt positive renvoyée depuis quelques rencontres, on se cherche plus d'excuses que des raisons ou des moyens de progresser." Cinglant mais véridique tant le MHR cette saison est branché sur le courant alternatif. Il rajoute : "Soyons lucides, avec cette situation pas évidente, le club est en danger."

Les principaux concernés n'y sont pas insensibles à l'image du talonneur Guilhem Guirado : "Le niveau est très élevé aujourd'hui, ce qu'il nous manque c'est d'enchaîner des résultats positifs. Le Top14 n'excuse aucune défaillance, mais malgré nos trois matchs de retard, il ne faut pas se croire largués complètement. On se prépare toujours en conséquence, dès samedi pour accueillir Toulouse afin d'entamer une nouvelle dynamique." Une affaire de réglages visiblement, Anthony Bouthier, utilisé à l'ouverture actuellement, confirme : "Sur le terrain, on manque un peu de confiance, alors qu'en semaine à l'entraînement, on bosse bien et qu'on cherche en permanence les solutions. Quand on retrouvera ces passes supplémentaires, ces petits décalages qui nous font défaut, je suis persuadé qu'on proposera un autre niveau."

Cette si chère confiance, estimable et souhaitée, un manque cruel qui renferme certaines ambitions, annihile des intentions louables avec des joueurs pourtant estampillés offensifs à souhait. Xavier Garbajosa l'explique : "Cela demande du temps pour l'acquérir, mais vu que l'on gagne rarement, la qualité de jeu s'en ressent. Mais franchement, ce qui compte aujourd'hui c'est le plan comptable, l'esthétisme on en parlera plus tard." L'urgence est ailleurs effectivement, le Castres Olympique, actuel 13 ème n'est situé qu'à une seule unité du MHR : "Avec deux défaites à domicile, nous n'avons plus de jokers. On souhaite montrer notre meilleur visage comme à Clermont dernièrement. La répétition des matchs qui s'annonce va déterminer certainement la suite." détaille Anthony Bouthier.

" Le gyrophare dans le vestiaire"

Après un recrutement qui semblait ambitieux, tourné vers des garçons avides d'espaces, comme pour tourner la page d'un rugby monolithique disputé il y a encore peu, Montpellier semble chercher sa voie. Si l'identité est au cœur du projet, le centre de formation étant désigné comme principal moteur de l'avenir au détriment d'allers et venues pas forcément pertinentes ces dernières années, le MHR tangue et perd en cohérence : "Comme tous les managers, tout n'est pas transposable. Ici, nous devons développer une certaine culture, la consolider. Mais il faut surtout aller au bout de ses convictions, même quand aujourd'hui, nous sommes dans la tempête. Des doutes, des mauvais moments, il faut peut-être en passer par là pour se satisfaire de nos prochains succès." explique Xavier Garbajosa.

Comment sortir de l'ornière, s'affranchir des éléments contraires alors que jeu montpelliérain se délite parfois, après une parenthèse européenne qui ne représente pas une priorité, et un calendrier soutenu qui se dresse avant la réception de l'ogre toulousain : "Le combat, la défense, l'agressivité de notre côté" selon Guilhem Guirado. "Ils s'appuient sur des certitudes, punissent à la moindre erreur. La vigilance, elle sera au maximum face à eux. On va se concentrer sur nos duels personnels et être collectivement à l'unisson." Xavier Garbajosa, éduqué et nourri à la mamelle des Haut-Garonnais, sera le mieux placé pour présenter ce duel : "Notre curseur devra être au maximum, les ingrédients à fournir, nous les connaissons. On aura alors une chance de les vaincre. Car au-delà du jeu qu'il propose, n'oublions pas leur conquête, leur circulation cohérente. Faisons en sorte d'être en vie jusqu'au coup de sifflet final."

Top 14 - Guilhem Guirado (Montpellier)

Top 14 - Guilhem Guirado (Montpellier)Icon Sport

De quoi mettre en exergue des responsabilités, sans tomber dans l'accusation, mais une remise en cause nécessaire, utile, afin de rebondir et ne pas sombrer dans l'inquiétude qui semble poindre au pied du GGL Stadium. Si les cadres, les historiques et les nombreux jeunes incorporés ont globalement répondu présents, c'est bien de vécu que le club cherche à atteindre pour anticiper l'avenir vers une politique et un virage amorcé mais aussi afin de perdurer l'institution. Même si le présent ramène à la réalité, Xavier Garbajosa conclut : "Les leaders, anciens, émergents, c'est une multitude de choses que nous devons orchestrer. Nous sommes tous responsables, chacun à sa part. Mais attention de ne pas réagir trop tard, on va se mettre un gyrophare dans le vestiaire et se dire maintenant que le temps est venu d'enclencher notre rugby."

Vidéo - La question qui fâche : le MHR joue-t-il le maintien ?

05:45
Contenus sponsorisés