Icon Sport

L'antisèche : les barbelés toulousains auront eu raison d'un MHR en plein doute

L'antisèche : les barbelés toulousains auront eu raison d'un MHR en plein doute
Par Rugbyrama

Le 02/01/2021 à 20:43Mis à jour Le 04/01/2021 à 08:31

TOP 14 - Le Stade toulousain vient de signer un cinquième succès à l'extérieur en s'imposant à Montpellier 16 à 9. Pourtant, ce sont bien les Montpelliérains qui auront porté le ballon sans pour autant venir à bout d'une grosse défense. Pas aidés par une attaque en panne, le MHR débute 2021 avant dernier du championnat.

Le résumé du match : Toulouse assure l'essentiel

La victoire aura été très longue à se dessiner pour le Stade toulousain. La première période va être très peu propice aux envolées avec de nombreuses fautes en tout genre des deux côtés. Anthony Bouthier va ouvrir le score au bout de quatre minutes avant d'être imité par Zack Holmes. Clément Castets va écoper d'un carton jaune mais les Héraultais ne vont pas parvenir à en profiter. Trois points vont être inscris de chaque côté pour un petit score de 6-6 à la pause.

La physionomie du match va être sensiblement identique par la suite avec de nombreuses scories malgré l'arrêt de la pluie. Holmes va donner trois points d'avance aux siens mais sera tout de suite imiter par Bouthier. C'est l'entrée du banc qui va soulager les Toulousains et sur une belle séquence, Antoine Miquel va inscrire l'unique essai de la rencontre (71e). Suffisant pour permettre aux hommes d'Ugo Mola de l'emporter 16-9 et d'empocher un cinquième succès à l'extérieur.

Le fait du match : Attaque en berne et défense de fer

Cette défaite enlise encore plus les Montpelliérains dans les profondeurs du classement. Mais pourtant, les coéquipiers de Guilhem Guirado auront longtemps tenu le ballon et ne cessent de pilonner la ligne de défense toulousaine. Alors à 15 contre 14, le MHR a cherché a marquer en optant pour la pénaltouche mais l'alignement toulousain, assez performant (quatre ballons volés) en avait décider autrement. Mais surtout, les Haut Garonnais avaient sorti les barbelés en ne laissant rien passer, en se montrant assez efficaces sans pour autant être trop indisciplinés (11 pénalités concédées).

Preuve en est, ils sont sept joueurs au dessus de 10 plaquages. Le marqueur d'essai, Antoine Miquel, a compilé 18 plaquages, Zack Holmes et Rynhard Elstadt sont à 13 plaquages. Pita Akhi, Charlie Faumuina ou encore Pierre Fouyssac se sont aussi illustrés dans ce domaine. Une rigueur défensive payante pour porter les Toulousains. Le banc XXL aura bien sûr fluidifier le jeu des Haut-Garonnais mais c'est bien grâce à ses hommes de l'ombre que Toulouse s'en est sorti.

Le chiffre : 22

Sur le banc du Stade toulousain, ce chiffre correspondait à celui que Thomas Ramos avait dans le dos. Remuant dès son entrée comme Antoine Dupont ou encore Julien Marchand, il a fait beaucoup de bien aux siens. Mais ce n'est pas de cela dont il est question. En effet, ce chiffre représente le nombre de points au championnat gagnés par le Stade toulousain hors de son antre d'Ernest-Wallon. En attendant le Racing 92 demain, Toulouse est l'équipe qui s'exporte le mieux dans ce championnat. La première journée et la défaite d'un rien à Clermont laissaient présager de belles choses. Depuis, les Toulousains l'ont emporté à cinq reprises : au Racing 92, à Brive, à Pau, à Bayonne et donc enfin aujourd'hui à Montpellier. Une équipe redoutable quand on sait à quel point il est difficile de s'imposer en Haute-Garonne.

La question : Montpellier va-t-il finir hors du top 10 ?

Au vu du classement des Montpelliérains après cette rencontre, il y a de quoi émettre des gros doutes sur la présence du MHR dans les phases finales. Mais pire, le MHR peut-il finir dans le Top 10. Désormais avant derniers suite à la victoire de Castres à Lyon, les Cistes sont vraiment dans le dur mais semblent surtout impuissants, à l'image de leur attaque en berne. En effet, le dernier essai marqué par Montpellier en Top 14 remonte au 28 novembre lors d'une défaite à domicile déjà, celle face à Bordeaux-Bègles. Mohamed Haouas avait inscrit l'unique essai des siens lors de ce match à la 43ème. Si l'on fait le compte, cela fait 267 minutes sans le moindre essai pour les hommes de Xavier Garbajosa.

Le MHR va-t-il finir hors du top 10 ?

Sondage
7453 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés