Rugbyrama

L'antisèche : le Stade Français peut s'en mordre les doigts

L'antisèche : le Stade Français peut s'en mordre les doigts
Par Rugbyrama

Le 20/02/2021 à 17:19Mis à jour Le 20/02/2021 à 17:20

TOP 14 - En difficulté à l'extérieur cette saison, le Stade Français a manqué l'occasion de s'imposer à Deflandre, face à un La Rochelle méconnaissable (16-11). Les imprécisions et le manque de réalisme ont coûté le match aux hommes de Gonzalo Quesada. Paris reste au pied du Top 6.

Le résumé : que d'imprécisions !

Les 40 premières minutes du match se sont résumées à un duel sans grandes envolées, si ce n'est celle de Thomas Berjon (6e). Le demi de mêlée Rochelais profite d'une montée trop rapide de Latu pour s'infiltrer après une touche et marquer le premier essai de la partie (7-0). La suite du premier acte ? Des imprécisions des deux côtés (15 ballons perdus pour le Stade Français, 11 pour La Rochelle), et une grosse indiscipline parisienne (8 pénalités concédées). Sans solution malgré la possession et une légère domination territoriale, les hommes de Gonzalo Quesada ont affiché leur manque de confiance. Pour conclure cette première période, Matera à peine entré en jeu récoltera même un carton jeune pour une faute grossière à 5m de sa ligne. La Rochelle n'a pas non-plus profité des raté parisiens mais vire en tête à la pause (10-0 seulement).

Malgré cette infériorité, le Stade Français débute tambour-battant la seconde période. Le très en vue Veainu règle les problèmes d'efficacité de son équipe en allant inscrire un essai après une interception bien sentie (44e, 10-5). Mais très vite le jeu haché de la première période refait surface et les Rochelais en manque cruel d'inspiration subissent quelque peu le jeu. Ils passent même tout près de la correctionnelle après une percée de Danty (48e), une action gâchée par les Parisiens à 5m de la ligne des Maritimes (64e) et un ballon perdu par les Rose suite à une touche à 5m (65e). Paris domine et La Rochelle est sanctionné de son indiscipline. Joris Segonds arrache le point de bonus défensif avec une dernière pénalité (80e). La Rochelle gagne sans convaincre.

La stat : 25% au pied pour Sanchez

Le demi d'ouverture du Stade Français faisait son retour en tant que titulaire après son carton rouge reçu face à Toulon il y a un mois. Malheureusement pour lui, il a été le symbole du manque d'efficacité des Parisiens sur la pelouse rochelaise. L'Argentin a d'abord manqué deux pénalités pourtant dans ses cordes en début de match. Sanchez s'est aussi rendu coupable d'un jeu au pied trop long, sorti en ballon mort, qui a amené une pénalité rochelaise et 3 points. Pire, par deux fois l'ouvreur a expédié directement en touche ses jeux au pied. Une de ces deux touches directes précède l'unique essai rochelais du match. En seconde période, il rate la transformation de l'essai de Veainu et ne trouve pas la touche après une pénalité. Il est finalement remplacé par Segonds (54e) et finit le match à 25% face aux perches (1/4). Son manque d'efficacité a peut-être coûté le match à son équipe.

Nicolas Sanchez a raté son match, et 3 de ses 4 coups de pied

Nicolas Sanchez a raté son match, et 3 de ses 4 coups de piedRugbyrama

Le fait : La Rochelle méconnaissable

Mais où est donc passé le jeu flamboyant des Rochelais, qui leur a permis d'être en tête du championnat après 18 matchs disputés ? Sans inspiration, les hommes de Ronan O'Gara n'ont même pas été efficaces tout au long du match. Pourtant, tout avait bien commencé avec l'essai de Berjon sur la première offensive des Maritimes (6e). Mais contrairement à la semaine passée face à Toulon, c'est sans maîtrise et sans sérénité que les Jaune et Noir ont traversé ce match. Ils auraient même pu (dû ?) être punis par des Parisiens trop maladroits eux aussi. La Rochelle n'a aujourd'hui fonctionné que par des éclairs et a tenu sa victoire jusqu'au bout. Mais on peut penser que face à un adversaire plus réaliste, ce genre de prestation pourrait coûter la victoire aux coéquipiers de Plisson. Un avertissement sans frais, mais un avertissement tout de même.

La question : Paris a-t-il laissé passer sa chance ?

C'était peut-être l'occasion ou jamais pour Paris de faire un gros coup à l'extérieur. Face à un leader rochelais méconnaissable, le Stade Français avait une occasion en or de s'imposer à Deflandre, chose que personne n'a réussit à faire cette saison. Les coéquipiers de Paul Alo-Émile sont en plus en grosse difficulté cette saison à l'extérieur avec deux seules victoires au compteur : contre Castres et Agen. Ce succès aurait permis aux Parisiens de se rassurer alors qu'ils traversent une mauvaise passe. C'est la 6e défaite du Stade Français sur les 8 derniers matchs. Des résultats qui se ressentent au classement : Danty et consort sont au pied du Top 6 et voient le bon wagon s'éloigner. Une victoire aurait tout changé, et le bonus défensif glané dans les dernières secondes n'est qu'une maigre consolation. Le Stade Français a-t-il laissé passer le train ?

Paris a-t-il laissé passer sa chance ?

Sondage
3752 vote(s)
Oui
Non

Par Yanis Guillou

Contenus sponsorisés