Icon Sport

L'antisèche : Clermont remercie Toulon

L'antisèche : Clermont remercie Toulon
Par Rugbyrama

Le 15/05/2021 à 23:42Mis à jour Le 16/05/2021 à 09:08

TOP 14 - Au terme d'un match à suspense, Clermont s'est finalement défait de Toulon en clôture de la 24e journée de Top 14. Une rencontre pourtant globalement dominée par les Toulonnais, qui paient cher leur indiscipline tout au long de la rencontre.

Le résumé : Toulon se saborde

Clermont peut remercier l'indiscipline toulonnaise. Mal embarqués pendant plus de soixante-dix minutes de jeu, les joueurs de Franck Azéma s'en sont remis à la botte de leur buteur Morgan Parra pour rester dans le coup. Toulon, qui maîtrisait jusqu'alors le match a multiplié les fautes bêtes : sauteur accroché en touche, hors-jeu sur plusieurs coup de pied, etc. Au final, ce sont 14 pénalités qui ont été sifflées à l'encontre des Rouge et Noir et particulièrement d'Eben Etzebeth. Ces derniers ont même été réduits à 14 en début de partie après un geste d'anti-jeu de Toeava pour stopper Penaud (5e).

Finalement, Toulon s'est bien sorti de cette infériorité numérique, mais n'a ensuite pas été capable de profiter des dix minutes de suspension de Vahaamahina avant la mi-temps. L'essai de Naqalevu en fin de match est le coup de poignard final, qui prive les joueurs de la rade d'un bonus défensif. Une défaite frustrante pour Toulon, un succès qui fait du bien aux Clermontois. Les Jaunards, plutôt moyens tout au long du match, consolident leur 4e place et soufflent en vue de la qualification.

Le constat : Toulon sans bonus défensif

Dans la course à la qualification, Toulon fait la très mauvaise opération. Déjà vaincu à Montpellier en début de semaine, le RCT ne ramène encore une fois aucun point de Clermont. Une contre-performance frustrante, d'autant plus que les autres résultats de la journée n'arrangent pas les Toulonnais. Bordeaux, le Stade français et Lyon se sont imposés et mettent la pression sur les hommes de Patrice Collazo. Actuellement à égalité avec l'UBB (2 matchs en moins) et le Stade français, et deux points devant Castres et Lyon, les joueurs de la Rade se retrouvent dans l'obligation de marquer des points lors de leurs deux dernières rencontres : contre Bordeaux et à Castres justement... La fin de saison s'annonce tendue.

La stat : 7/7 qui font 25/25

Morgan Parra est un buteur fiable et il l'a encore prouvé ce samedi soir. Profitant de l'indiscipline toulonnaise, le demi de mêlée a fait parler son expérience pour maintenir son équipe à flot. L'international tricolore (32 ans, 71 sélections) a été parfait dans son rôle de gestionnaire et surtout de buteur. Face aux perches, il s'en est sorti avec un magistral 100% de réussite. Son 7/7 lui permet d'ailleurs de poursuivre sa série impressionnante de 25 coups de pied réussis de suite. Pour gagner des matchs aussi disputés, il faut un grand buteur, Para assume parfaitement le rôle.

Top 14 - Morgan Parra (Clermont) a été l'auteur de 20 points contre Toulon

Top 14 - Morgan Parra (Clermont) a été l'auteur de 20 points contre ToulonIcon Sport

La décla' de Cordin : "Il y a de l'inquiétude"

Au micro de Canal+ après le match, l'ailier toulonnais affiche sa déception et son inquiétude vis-à-vis de la qualification : "C'est rageant, on mène tout le match... C'est toujours pareil, deux ou trois petites erreurs. On a presque fait tout ce qu'il fallait. Il y a de l'inquiétude mais n'y a rien de fait encore."

Le fait étonnant : Serin demande la vidéo à Ruiz... qui accepte

Depuis cette saison en Super Rugby Aotearoa (Nouvelle-Zélande), le capitaine d'une équipe a le droit à un "challenge" par match. Cela consiste à demander à l'arbitre de revoir à la vidéo une action jugée litigieuse. Cette règle n'est certes, pas encore en vigueur en France, mais elle a été appliquée ce soir. Juste avant la mi-temps, Toulon obtient une pénalité dans les 22m clermontois mais Baptiste Serin fait part de sa colère à Alexandre Ruiz, l'arbitre du match. Le capitaine des Rouge et Noir estime qu'il a été victime d'un jeu déloyal dans un ruck et demande à ce qu'un appel à la vidéo soit fait.

Top 14 - Baptiste Serin (Toulon) a demandé la vidéo à Alexandre Ruiz lors du match contre Clermont

Top 14 - Baptiste Serin (Toulon) a demandé la vidéo à Alexandre Ruiz lors du match contre ClermontIcon Sport

Un comportement souvent présent sur les terrains du Top 14, sauf que cette fois, M. Ruiz a accepté la requête du numéro 9 international. "Je vais réagir positivement à votre comportement, j'appelle la vidéo", a-t-il lancé au joueur. Au final, l'arbitre de 34 ans se rend compte que sur un ruck, Sébastien Vahaamahina joue, en effet, illégalement le ballon et annihile une action toulonnaise. Un carton jaune est sorti à l'encontre du deuxième ligne auvergnat, sanctionné en plus d'une pénalité. Une action qui n'a pas fini de faire parler.

La question : doit-on mettre en place le "challenge" en Top 14 ?

Doit-on mettre en place le "challenge" en Top 14 ?

Sondage
10600 vote(s)
Oui, c'est utile
Non, pourquoi faire ?

Avec la décision prise par Ruiz suite à la contestation de Serin, la question du "challenge" se pose en Top 14. Déjà installée en Super Rugby Aotearoa, cette demande de re-visionnage à la vidéo d'une action litigieuse est limitée à certaines phases de jeu. Elle ne doit être demandée qu'une seule fois par match par le capitaine de l'équipe et n'est disponible que dans trois situations : pour n'importe quelle décision dans les cinq dernières minutes du match, sur une action d'essai ou pour un jeu déloyal. La mise en place de cette règle permet aussi aux arbitres d'être moins sollicités par les joueurs, étant donné que ceux-ci n'ont droit qu'à un précieux "challenge" par match.

Alors le choix de Ruiz d'appeler la vidéo après la demande de Serin ouvre peut-être la porte à cette nouvelle règle dans le rugby français. En tout cas, elle a effectivement permis de sanctionner une faute de Vahaamahina que l'arbitre n'avait pas vu en temps réel. Alors, vraie idée ou simple utopie ?

Par Yanis GUILLOU

Contenus sponsorisés