Icon Sport

Julien Marchand de retour aux affaires

Julien Marchand de retour aux affaires
Par Rugbyrama

Le 04/06/2021 à 13:08Mis à jour

TOP 14 – Le capitaine des Rouge et Noir va signer son retour à la compétition, un mois après son dernier match. Julien Marchand avait été suspendu pour une durée de quatre semaines, en raison d’un plaquage dangereux. Il sera vraisemblablement de la partie samedi à Bordeaux, pour la dernière journée de la phase régulière.

Les Toulousains l’attendaient, il est enfin de retour. Plus d’un mois après la rencontre de Champions Cup contre l’UBB, qui lui a valu quatre semaines de suspension, Julien Marchand va retrouver ce week-end… l’UBB, pour l’ultime rencontre de saison régulière. Toulouse se déplace en effet samedi (21h05) avec l’idée d’assurer directement sa qualification en demi-finale. Il suffit pour cela de ramener au moins un petit point de Chaban-Delmas.

Alors, à l’heure de valider les bonnes performances toulousaines en championnat, le come-back du talonneur international (26 ans, 14 sélections) est d’autant plus important. "Julien est notre capitaine. Dans l’agressivité qu’il met sur le terrain, il est capable de faire la différence, c’est un vrai leader de combat. Et quand tu vas jouer à Bordeaux, tu as besoin de ce genre de joueur. Je pense qu’il aura très envie", se réjouissait jeudi l’arrière Thomas Ramos, en conférence de presse.

L’envie, il n’y a effectivement aucun doute, elle sera là du côté du capitaine haut-garonnais. Ce dernier est en manque de rythme en championnat et doit se remettre dans le bain des matchs couperets. Quelle plus belle occasion qu’une rencontre face à Bordeaux-Bègles, l’une des équipes les plus en forme du sprint final, qui avait longtemps tenu tête aux Toulousains le 1er mai dernier, lors de la demi-finale européenne (21-9).

Surtout, le match doit être symbolique pour Marchand, qui a dû sa suspension à un mauvais geste sur le Bordelo-béglais Romain Buros. Laquelle l’avait empêché de disputer le match annoncé comme le plus important de la saison du Stade : la finale de Champions Cup face à La Rochelle, le 22 mai (Twickenham).

Avant la rencontre, Ugo Mola regrettait : "On se souvient des matchs, des essais, des célébrations, mais moi, ce qui me marque le plus, c'est le regard de Julien Marchand hier soir (le mardi 18 mai N.D.L.R.) sur le parking. Cela me marquera à vie, parce que ce gamin ne jouera pas la finale de Coupe d'Europe qui lui était promise."

Le dynamique talonneur (1m81, 108 kg) n’aura donc pu que regarder les siens ajouter une cinquième étoile au logo rouge et noir, comme il n’avait pu qu’assister en spectateur à la victoire toulousaine en Top 14, il y a deux ans (il était alors forfait pour la rencontre).

" On a la sensation qu’il a toujours été dans le groupe"

Malgré tout, le natif de Loures-Barousse a eu son petit rôle à jouer avant le dernier match européen. "Julien n’a pas participé à cette finale de coupe d’Europe, mais on a la sensation qu’il a toujours été dans le groupe. Sa présence a été importante pour la finale ainsi que pour les semaines qui ont précédé. Et elle sera de nouveau importante sur les matchs à venir", lançait jeudi l’entraîneur des trois-quarts, Clément Poitrenaud.

Décidément malchanceux, Marchand aura donc à cœur de bien négocier son retour à la compétition, avec l’objectif de mener son équipe à une nouvelle finale, pour se donner cette fois l’occasion d’y participer.

Top 14 - Julien Marchand (Toulouse)

Top 14 - Julien Marchand (Toulouse)Icon Sport

Pièce maîtresse du paquet d’avants rouge et noir, l’international tricolore devrait ainsi, sauf grosse surprise, être aligné par Ugo Mola samedi. Clément Poitrenaud le voit en tout cas arriver frais, prêt à faire des dégâts : "Mine de rien, cette suspension lui aura aussi permis de récupérer, car cette saison a été éprouvante. Au-delà de son apport dans la vie du groupe au quotidien, il va pouvoir nous apporter toute son envie, sa générosité, son talent et sa détermination en match."

Une probable dernière danse entre frangins

Julien Marchand pourrait également partager une dernière feuille de match aux côtés de son frère, Guillaume. Son cadet partira en prêt à Lyon la saison prochaine, afin d’aller chercher un peu plus de temps de jeu, lui qui est barré par son frangin et par Peato Mauvaka au poste de talon.

Et comme il y a assez peu de chances que Guillaume Marchand intègre le groupe des 23 pour les phases finales, la rencontre de ce week-end a tout d’une dernière danse entre talonneurs, avant peut-être un retour du petit frère à l’été 2022. Ce dernier savoure le retour du capitaine : "C’est chouette, il ne sera pas très loin de moi. Ça me fait plaisir de le revoir le terrain. D’autant que cette possible dernière feuille de match partagée rend le contexte encore un peu plus spécial. On essaye de ne pas trop y penser, après c’est sûr que ça ajoute un petit truc en plus, on en a conscience. Donc on va profiter à fond."

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés