Icon Sport

Favre : "On voulait montrer notre vrai visage"

Favre : "On voulait montrer notre vrai visage"

Le 28/03/2021 à 14:15Mis à jour Le 28/03/2021 à 16:04

TOP 14 - Le trois quart aile de La Rochelle, Jules Favre, a fait un excellent match à Bordeaux à l'image de la performance XXL de son club. Voici ses impressions.

Ce succès à Bordeaux, 26 - 11, doit vous faire plaisir. Vous rebasculez dans une bonne dynamique, non ?

Oui, après ces dix jours de vacances et les deux défaites du mois de mars , on n'avait à cœur de remettre la marche avant. On voulait montrer notre vrai visage. A Castres, avant la trêve, nous n'avions pas été à notre niveau. Ca nous était resté en travers de la gorge.

Qu'est ce qui a fait pencher la balance en votre faveur ?

On s'est appuyé sur nos bases, la mêlée qui a été très performante. Je pense aussi que nous, les trois quarts, avons su imposer notre rythme.

Nous avons eu l'impression que la bataille du sol a été déterminante ..

Oui, et je peux vous dire que c'était très engagé des deux côtés. Mais disons que nous avons su saisir nos opportunités. J'ai encore une image en tête, devant notre ligne à treize, nous avons été capables de piquer un ballon très chaud sur un regroupement. Et ils n'ont pas marqué.

N'avez-vous pas eu peur à la mi-temps de ne pas avoir plus capitalisé sur une supériorité déjà manifeste ?

Non, nous étions surtout contents d'avoir fait une bonne première mi-temps malgré l'étroitesse du score et qu'il fallait monter d'un cran. On se sentait bien en défense, on s'est dit qu'on les canalisait et qu'il fallait désormais se lâcher.

Le fait de résister à un retour des Bordelais à treize contre quinze fut-il important ?

Oui, ça nous a donné confiance de sentir qu'on pouvait se souder ainsi pour réparer les petites erreurs des copains.

Offensivement, on a vu de très beaux essais et notamment, sur le premier, cette combinaison sur laquelle vous avez joué un grand rôle...

C'était un lancement qu'on avait répété en semaine par rapport à certaines choses qu'on avait vu du côté de Bordeaux. Qu'il ait pu aller au bout, c'est formidable. Nous avions été si brouillons à Castres. Mais les vacances nous ont bien stimulés, nous sommes revenus plein d'énergie et nous avons fait une très bonne semaine d'entraînement.

Y-a-t-il eu un moment clé dans cette rencontre ?

Ce fut ce premier essai à mon avis. On revient juste des vestiaires et on les pique tout de suite et dans la foulée, on a su imposer notre rythme, avant de bien résister aux tentatives de retour bordelaises après l'heure de jeu.

Que pensez-vous de la performance de votre coéquipier Levani Botia ?

Il amène énormément d'énergie, chez les trois quarts d'abord et même chez les avants quand il vient gratter dans la zone de rucks. Il a été énorme.

S'imposer chez un concurrent direct, ça doit représenter une sacrée étape pour vous ...

Oui bien sûr, puisque nous avions nous-mêmes perdu à domicile contre Toulouse, dans un match entre le premier et le second. Et puis au delà de ça, venir gagner ici, ce n'est jamais facile. En plus, je pense qu'on s'est mis dans de bonnes conditions pour recevoir Gloucester vendredi soir dans un match à élimination directe en Coupe d'Europe.

Contenus sponsorisés