Icon Sport

Gibbes : "J’ai l’impression de n’être jamais parti"

Gibbes : "J’ai l’impression de n’être jamais parti"
Par Rugbyrama

Le 28/07/2021 à 09:10Mis à jour Le 28/07/2021 à 09:34

TOP 14 - Clermont organisait sa deuxième journée d’entraînement à Besse, dans les hautes altitudes du Puy-de-Dôme. A l’issue de la séance le nouveau manageur de l’ASM Jono Gibbes a retrouvé certaines valeurs de son premier passage en Auvergne.

Vous êtes content de retrouver l’air auvergnat ?

Bien sûr, ça m’a fait du bien de revenir. Mon premier souvenir ici c’était de regarder un match des Espoirs et c'est drôle de revoir des joueurs qui ont grandi ! Et maintenant on est de retour avec un public fabuleux ici à Besse.

Comment se sont passés les premiers contacts avec les joueurs que vous avez connu et les nouveaux ?

Tout le monde est très enthousiaste, ça fait quatre ans que je suis parti mais j’ai l’impression de n’être jamais parti. Le première journée s’est très bien déroulée, le chemin est long il y a pas mal de travail bien sûr, mais les joueurs sont motivés et c’est le plus important.

Quelle sera la patte Jono Gibbes cette saison à l’ASM ?

Ma responsabilité est de mettre les standards très hauts. Nous devons être fiers de notre région et de l’histoire du club, il faut donc un groupe qui assume ses responsabilités. L’histoire de ce club est grande dans le rugby français et donc mes attentes sont hautes pour le groupe. Je saurai aussi prendre mes responsabilités quand il le faudra.

Qu’est-ce qui a changé depuis votre départ il y a 4 ans ?

À part l’effectif, il y a des différences dans le fonctionnement du staff mais beaucoup de choses sont restées en place notamment la rigueur et la stabilité dans le club.

Xavier Sadourny (Clermont)

Xavier Sadourny (Clermont)Icon Sport

Êtes-vous satisfait des nouvelles recrues ?

Ce n'est que le deuxième jour, mais oui pour l'instant je sui satisfait. Tomas Lavanini aurait pu partir en vacances et se préparer avant les matches contre l’Argentine, mais il a préféré venir à l’entraînement, donc c’est un bon signal pour son engagement dans le projet. Je connais un peu plus JJ Hanrahan, il a envie de gagner sa place il est très motivé et on mise beaucoup sur une concurrence saine.

Avez-vous déjà un capitaine dans votre esprit ?

Waouh ce n’est que la deuxième journée (rires). Non j’ai quelques idées en tête mais pour l’instant ce n’est pas la priorité. On verra ça plus tard dans la préparation.

Propos recueillis par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés