Icon Sport

Gare, ce Racing est revanchard !

Gare, ce Racing est revanchard !
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 04/09/2021 à 17:02Mis à jour

TOP 14 - Vexé par une dernière saison douloureuse, le club des Hauts-de-Seine s’est promis une revanche. Ça commence aujourd'hui, chez son grand satan.

Dire que les Racingmen ont eu du mal à digérer la saison dernière, vierge de titre et de gloire, est un euphémisme. Dire que les Laurent Travers et son staff ont fait du titre européen ou du bouclier Brennus un incontournable, lorsque viendra le printemps 2022, est une autre évidence. Le contexte posé, il va de soi que le derby de ce week-end est, sans être vital, pour le moins majeur pour le club des Hauts-de-Seine. "Ce match est important dans le sens où il donnera le ton de notre saison, explique Laurent Travers, le manager francilien. Je n’oublie pas qu’il restera vingt-cinq rencontres derrière mais en tout état de cause, il faut rentrer fort dans ce marathon".

Mais ce Racing, quelque peu tendre dans le combat d’avants la saison dernière, a-t-il les moyens de rivaliser avec le paquet parisien, l’un des plus conquérants du Top 14 ? L’arrivée de Didier Casadéi à l’intersaison a en tout cas vocation à muscler la chair (trop ?) tendre du Racing 92 et, d’ici quelques semaines, on saura oui ou non si "Casa" est toujours fidèle à sa réputation de "maître ès conquêtes". En attendant, Travers poursuit ainsi : "De ce que j’ai pu constater lors des matchs amicaux, le Stade français est une équipe solide, bien organisée en conquête directe et sur le combat au sol. Son effectif a très peu évolué à l’intersaison, ils ont des joueurs de qualité à tous les postes et de notre côté, nous connaissons le défi qui nous attend ce week-end".

Vakatawa et Fickou au centre

Pour tenter de le relever, les Racingmen enverront de l’autre côté du périph’leur meilleure équipe du moment. Maxime Machenaud et Antoine Gibert seront chargés d’animer le jeu des Franciliens. Au centre, Gaël Fickou et Virimi Vakatawa donneront probablement quelques sueurs froides à leurs adversaires directs, quand Kurtley Beale et Donovan Taofifenua, au fond du terrain, relanceront tout ce qui se présente à eux.

Devant, peu de surprises sont à attendre et, en l’absence de Baptiste Pesenti et Ibrahim Diallo, utilisés par Fabien Galthié en Australie, ce sont Boris Palu (on l’annonce plus massif que jamais…) et Baptiste Chouzenoux qui officieront Porte d’Auteuil, samedi après-midi. Sur la ligne du front, Camille Chat est en pleine bourre et, après avoir passé la fin de saison dernière à l’infirmerie, a envie d’en découdre. Les soldats roses sont prévenus : ce Racing vexé, meurtri par un printemps sans coupe ni bouclier, vient à Jean-Bouin pour gâcher la grande première de Ngani Laumape en championnat de France. Goujats !

Contenus sponsorisés