Icon Sport

Vanverberghe : "Je m’épanouis dans cette équipe"

Vanverberghe : "Je m’épanouis dans cette équipe"

Le 04/05/2021 à 12:19Mis à jour

TOP 14 - Lui aussi est champion du monde U20 (2019) et à un poste recherché en France : deuxième-ligne. Le Castrais Florent Vanverberghe (1,96m et 120kg) a quitté son Var l’été dernier pour grandir dans le Tarn. Le CO peut encore compter sur lui avant la réception de Lyon ce vendredi.

Cette dernière victoire à Bayonne la semaine dernière en match en retard est une belle opération pour une possible qualification.

On a eu la chance que ça se passe bien. C’était une petite marche de plus afin de nous permettre d’espérer se qualifier. Chaque match qui se présente à nous est une finale afin de continuer de rêver. Mais on n’oublie pas d’où l’on vient.

Il semble loin en effet le mois de décembre, la covid, la position de relégable, les changements de staff, les critiques sur votre jeu qualifié par certains de "pénible" ?

Tout cela fait partie de notre ADN et il ne faut pas le perdre ou l’oublier. On a vécu des semaines compliquées et c’est peut-être ce qui fait notre force cette saison et ce qui va faire notre force dans ce sprint final.

Depuis l’arrivée du duo Broncan-Darricarrère conjuguée à un meilleur classement, l’équipe semble avoir davantage confiance et prendre plus d’initiatives. Prenez-vous du plaisir ?

Franchement, je m’épanouis dans cette équipe, que ce soit sur le terrain ou en dehors avec de supers coéquipiers. On est assez solides en conquête et en défense, on prend des initiatives et on marque des essais. Tout cela est de bon augure pour cette fin de saison et les suivantes.

Lyon et Toulon sont respectivement à 1 et 2 points devant vous au classement et sont deux de vos concurrents pour participer aux phases finales. Est-ce intéressant d’être dans la posture du chasseur dans ce sprint final alors que vous recevrez ces deux clubs ?

On a les cartes en mains en les recevant à Pierre-Fabre. A nous de ne pas faire de faux-pas à domicile et de peut-être encore aller chercher une victoire en déplacement (ndlr : UBB et Brive).

" Lyon ne va pas faire le voyage à vide "

Cette réception de Lyon vendredi, est-ce un match piège ?

C’est une grosse écurie, un gros morceau de ce Top 14. Les Lyonnais ne vont pas faire le voyage à vide car chaque match ou chaque point comptent pour leur qualification. On sait ce qu’ils vont mettre dans leur contenu. Il nous faudra répondre présent.

Est-ce essentiel de priver les Lyonnais de munitions pour empêcher Josua Tuisova de s’exprimer ?

C’est une piste face à ce joueur solide et adroit, l’un des tous meilleurs du championnat et peut-être du monde actuellement. Mais nous avons aussi nos qualités, notamment sur les ailes. Elles sont différentes mais tout aussi importantes.

Vous avez été recruté l’été dernier et vous avez déjà disputé 15 rencontres à un poste soumis à rude concurrence. Cela doit vous conforter dans votre choix d’avoir quitté Toulon.

Je suis très content. J'ai bien fait de me mettre en danger. Je ne m’attendais pas à enchaîner autant de matches et de titularisations. Je travaille dur pour ça et les coaches me font confiance. Tous les weekends, j’ai envie de retrouver le terrain pour montrer ce dont je suis capable et prouver à mes coéquipiers qui m’aident qu’ils peuvent compter sur moi, même si je n’ai que 20 ans et que tout reste à faire.

Vous souvenez-vous d’un moment important dans votre saison ?

Je repense à la réception de La Rochelle il n’y a pas si longtemps. On m’avait annoncé ma titularisation contre ce très gros morceau du championnat. C’était un signe de confiance. Malheureusement, je me suis blessé à la cheville lors du dernier entraînement de la semaine. Mais le staff m’a encore montré qu’il comptait sur moi et cela m’a poussé à bien guérir et faire en sorte de revenir plus fort.

Contenus sponsorisés