Icon Sport

Hervé : "Savoir rendre à ce club ce qu'il m'a donné"

Hervé : "Savoir rendre à ce club ce qu'il m'a donné"
Par Rugbyrama

Le 08/10/2021 à 09:01Mis à jour Le 08/10/2021 à 09:34

TOP 14 - Auteur d’un début de saison remarqué, à l’image de son club du CA Brive, Enzo Hervé continue sa progression dans un Top 14 de plus en plus dense. Véritable chef d’orchestre du jeu des Corréziens, le tout jeune papa de 22 ans est un garçon épanoui, qui vient de prolonger son bail en Corrèze jusqu’en 2024 et veut s’inscrire dans son club formateur sur la durée.

Enzo c’est le demi d’ouverture d’un club 3e du Top 14 que nous venons rencontrer. Quel sont vos sensations après 5 journée de championnat ?

Pour le moment tout se passe bien. J’ai eu la chance d’enchainer les matchs à domicile où nous avons réussi de bonnes performances. Je pense que je dois aussi ce début de saison à mon équipe, car quand le collectif va bien, cela facilite la vie à la charnière et la met en valeur ! Pour le moment il n’y a que du positif et on profite de cette troisième place sans se relâcher car les matchs s’enchaînent très vite dans ce premier bloc. On a su être solide à domicile et maintenant on doit chercher à travailler sur les éléments à mettre en œuvre pour être plus performant à l’extérieur. On doit mettre plus de conviction encore dans nos déplacements.

Trois victoires pour deux défaites, Brive semble avoir trouvé une bonne carburation dans ce début de saison. Le travail de Jeremy Davidson et de son staff est à mettre en avant ?

Depuis maintenant quatre ans que Jérémy est là, il a décidé de s’appuyer sur une base collective dans la durée, en apportant chaque année une petite touche supplémentaire par le recrutement. Notre groupe est assez homogène et chacun d’entre nous peut se fondre dans l’équipe mise en place pour le week-end suivant. Aujourd’hui avec sa progression, notre groupe est capable de rivaliser avec toutes les autres équipes du championnat. Le staff a su chaque année identifier et récupérer de nouveaux joueurs aux postes les plus importants tout en donnant sa confiance à des jeunes. L’apport de nos nouvelles installations n’est pas négligeable non plus, on a retrouvé un élan en les intégrant en début d’année, après un début d’hiver difficile sur le plan des résultats, et maintenant on prend plus de plaisir à aller aux entraînements avec ces nouvelles conditions de travail.

C’est aussi l’éloge de la stabilité puisque le club a ciblé son recrutement cet été sur quelques éléments qui ont apporté de la qualité ?

C’est le bon travail du staff qui commence à trouver une récompense. Chaque année, il sait faire évoluer positivement notre effectif, par petites touches. Cette stabilité et cette continuité nous permettent de nous installer chaque saison un peu plus dans ce Top 14, en s’appuyant sur une structure de groupe qui se connaît depuis le passage en Pro D2. Pour les joueurs de charnière c’est quelque chose d’important de pouvoir prendre des repères collectifs et prendre de la confiance.

" À Brive tout est réuni, pour que je me sente bien dans ma tête "

Avec un groupe bien établi c’est aussi l’occasion de progresser collectivement, c’est la raison pour laquelle vous avez décidé de prolonger votre bail au club ?

Cette prolongation c’est avant tout à mes yeux un juste retour des choses. Savoir rendre au club la chance qu’il m’a donné depuis quatre ans de jouer et découvrir le plus haut niveau. Grâce à cette confiance du club, j’ai réussi à gratter un peu de temps de jeu, puis à me faire une place. J’aime aussi voir ce groupe évoluer chaque année, sans se brûler les ailes et j’ai envie de voir encore ce qu’on peut faire tous ensemble. Ma famille est proche d’ici, je me sens bien dans cette région. Tout est réuni ici pour que je me sente en confiance et que je sois bien dans ma tête.

Cette équipe de Brive semble intraitable à domicile avec trois victoires, dont deux bonifiées. Le retour du public a fait du bien, mais il n’y a pas que cela ?

Depuis plusieurs années c’est quelque chose qui nous tient à cœur et qui fait partie de notre identité. On sait qu’on n’a pas forcément cette étiquette en début de saison d’une équipe qui va jouer le haut du tableau, donc on ressent ce besoin de se rassurer sur nos terres. C’est une force pour nous et on sait aussi que toutes les équipes qui viennent au Stadium ont une petite crainte, parce qu’elles savent qu’elles doivent s’attendre à des matchs difficiles. Mais attention, c’est un équilibre fragile ! On a bien senti un petit relâchement samedi dernier contre le Stade-Français, et dans un championnat si dense ça ne pardonnera pas à chaque fois ! Heureusement notre public est toujours présent et fidèle. Il est toujours derrière nous et c’est clairement notre 16e homme.

Une solidité qui ouvre le champ des possibles pour votre club, mais il faudra sans doute progresser lors des matchs à l’extérieur également ?

N’oublions pas que nos deux premiers déplacements de la saison ont été chez des grosses équipes de notre championnat ! Nos deux premières victoires bonifiées à domicile nous ont peut-être inconsciemment fait relâcher un peu de pression, et on a bien vu qu’à Bordeaux c’était déjà mieux … Néanmoins, petit à petit il va falloir faire plus d’efforts encore pour aller aussi gratter des points à l’extérieur. C’est quelque chose qui doit représenter un objectif !

Nombre d’observateurs vous voyez pourtant lutter une fois de plus pour le maintien cette saison ? Pourtant votre manager a d’autres ambitions pour ce groupe ?

Jérémy s’est un peu servi de cela pour nous piquer dans notre ego… Mais on connaît notre manager et on sait qu’il n’est pas du genre à brûler les étapes. On prend simplement les matchs les uns après les autres, sans se poser de question. Depuis notre remontée on est habitué à jouer le maintien. Le club grandit et investit pour essayer de viser plus haut dans le futur, mais l’objectif numéro un c’est de se maintenir, et plus vite on réussira, plus on pourra envisager d’essayer de gagner une place de plus et avoir peut-être un beau cadeau de fin de saison …

À titre plus personnel, votre début de saison est très réussi. Comment expliquer vous cette progression et cette régularité au plus haut niveau ?

Il y a du travail et de la confiance c’est évident, mais on a aussi la chance d’avoir un staff qui est très exigeant avec sa charnière. Jean-Baptiste Péjoine, qui est un demi de mêlée de formation, est très présent pour accompagner mon travail et ma progression depuis tout jeune. Je pense simplement que ce travail commence à payer et je me dois aujourd’hui d’être plus décisif, de savoir prendre un peu plus les commandes de l’équipe quand les choses vont moins bien. Je pense l’avoir un peu montré lors des premiers matchs cette saison, mais il faut aller plus loin encore, et surtout ne pas se relâcher, car tout peut aussi aller très vite dans le mauvais sens.

C’est donc avec une troisième place au classement que Brive se déplace ce week-end à Toulon ? Comment abordez-vous cette rencontre ?

On y va sans pression, et c’est peut-être Toulon qui en a un peu plus au moment de jouer ce match. Mais on sait aussi que c’est une grande équipe qui va rapidement se mettre sur le bon chemin. À nous de tenter de saisir les opportunités qui s’offriront à nous et de nous donner à 100% dans ce duel, car c’est avec de la conviction que l’on peut glaner des points à l’extérieur. Quoiqu’il arrive, ce sera une étape de plus sur le chemin de notre progression …

Contenus sponsorisés