Icon Sport

Deux packs pour un combat de Titans !

Deux packs pour un combat de Titans !

Le 18/06/2021 à 09:03Mis à jour

TOP 14 - Vendredi (20h45), en demi-finale du TOP 14, La Rochelle et le Racing 92 pourront s’appuyer sur des paquets d’avants impressionnants. Les affrontements sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy de Lille promettent d’être explosifs !

Laurent Travers a annoncé la couleur ! Jeudi, à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, le directeur du rugby du Racing 92 n’a pas usé de la langue de bois pour évoquer ce qui sera certainement le secteur clé de la demi-finale face à La Rochelle : celui des "gros".

"Il va falloir que les avants donnent le tempo du match. Il va falloir avoir une bonne conquête, de bons ballons pour mettre dans de bonnes dispositions nos trois-quarts. N'oublions pas que l'essence du rugby, c'est d'abord le combat. Et il faudra être capable de gagner ce combat pour que l'on puisse montrer tout notre talent", a insisté le directeur du rugby du club francilien opposé à La Rochelle, ce vendredi, en demi-finale du TOP 14.

" N'oublions pas que l'essence du rugby, c'est d'abord le combat"

Pour mettre Finn Russell et sa bande de feux follets sur orbite, les Ciel et Blanc pourront s’appuyer sur un pack qui a retrouvé toute sa splendeur depuis deux mois. Même privé du talonneur Camille Chat (genou) ou bien encore de Fabien Sanconnie (genou), le pack du Racing 92 est redevenu conquérant, notamment en mêlée fermée.

A l’image du jeune troisième-ligne Ibrahim Diallo, meilleur plaqueur de la formation francilienne, les Racingmen affichent une grinta impressionnante en défense. "Tous les week-ends, nos avants ont envie d'en découdre mais on sait aussi que tous les week-ends, les compteurs sont remis à zéro", tempère toutefois Laurent Travers.

" Tous les week-ends, nos avants ont envie d'en découdre…"

L’ancien coach du CO le sait bien. Ses avants devront relever un défi immense face aux avants rochelais qui ont été souverains durant la dernière campagne de la Champions Cup. "On connaît les qualités de cette équipe rochelaise avec son très gros paquet d'avants, à nous de répondre présent pour que nos trois-quarts aient de bons ballons à disposition pour pouvoir eux aussi mettre le danger. Mais, s'attarder uniquement sur le paquet d'avants de La Rochelle, c'est faire injure à sa ligne de trois-quarts. Il y a de la qualité du 1 au 23, des deux côtés", souligne Travers.

" Ces rencontres face aux clubs anglais, au Leinster, Toulouse ont été sources de confiance, d'éducation, de progrès"

Si l’absence du talonneur Pierre Bourgarit (genou) sera préjudiciable, le pack du Stade Rochelais a concassé ses adversaires tout au long de la saison avec un Uini Atonio de retour à son meilleur niveau, un Grégory Alldritt de tous les combats ou bien encore un Will Skelton en mode tracteur surpuissant.

Top14 - Skelton et Alldritt (La Rochelle) seront les cadres du pack rochelais

Top14 - Skelton et Alldritt (La Rochelle) seront les cadres du pack rochelaisIcon Sport

Concernant le deuxième-ligne australien, Thierry Dusautoir, le Dark Destroyer du XV de France, nous confiait en 2014, à son retour de la Tournée des Bleus face aux Wallabies, à quel point il avait été impressionné par les cuissots de Skelton à chaque impact... Bref, le pack rochelais impose le respect.

"En Champions Cup, les joueurs ont eu l'opportunité d'affronter des clubs anglais, les Irlandais du Leinster, de défier Toulouse en finale à Twickenham. Certains n'avaient jamais connu ces matches de haut niveau. Ces rencontres ont été sources de confiance, d'éducation, de progrès. Et la déception finale a augmenté leur niveau de détermination", explique le manager de La Rochelle Jono Gibbes. Alors préparez-vous à quelques coups de tonnerre !

Contenus sponsorisés