Icon Sport

Des supporters actionnaires au Stade toulousain ?

Des supporters actionnaires au Stade toulousain ?
Par Rugbyrama

Le 21/09/2021 à 10:39Mis à jour

TOP 14 - Son président Didier Lacroix l'a révélé en conférence de presse, le Stade toulousain envisage de changer son modèle économique et ouvrir son capital aux supporters. Un modèle que l'on observe déjà dans le football, notamment au FC Barcelone.

L'idée n'est pas nouvelle et a trouvé son écho au Stade toulousain. En conférence de presse, son président Didier Lacroix a exprimé la volonté de "recapitalisation du club pour renforcer les fonds propres". "Peut-être que nous nous poserons aussi la question des "socios" et d'un actionnariat public." Mais qu'est-ce que cela traduit ? Déjà, les dirigeants toulousains l'ont dit à plusieurs reprises, la crise sanitaire a sérieusement impacté les finances du club.

Après une année à disputer les rencontres à huis clos, obligeant le Stade à renoncer à sa billetterie, les comptes sont "tout juste à l'équilibre", grâce aux différentes aides de l’État. Mais pour anticiper d'éventuels aléas tels que ceux que l'on a traversés, le Stade toulousain envisage de repenser son système et ouvrir son capital – du moins une partie – à ses supporters. Car les contours de ce changement radical de direction structurelle restent à déterminer.

Pour rappel, le modèle le plus connu de supporters actionnaires de leur club est celui du FC Barcelone, qui évolue dans le championnat espagnol de football. Les "socios", propriétaires d'une partie du capital du club, ont ainsi le droit de vote pour élire les dirigeants et une place au stade à l'année.

Ce système fonctionne aussi et surtout grâce à la popularité du FC Barcelone. C'est pourquoi il est envisageable de le transposer dans le rugby chez le Stade toulousain. Avec son doublé Brennus-Coupe d'Europe l'an passé, l'équipe menée par Ugo Mola a montré qu'elle était la meilleure formation du continent. Et a attiré logiquement encore plus de supporters. La billetterie pour Toulouse-Clermont, ce dimanche à 21 heures, affiche déjà complet. Un signe favorable pour le passage à un actionnariat participatif.

Contenus sponsorisés