Icon Sport

De Giovanni : "Je reçois des messages toute la semaine. Mes potes sont à fond !"

De Giovanni : "Je reçois des messages toute la semaine. Mes potes sont à fond !"

Le 15/04/2021 à 08:39

TOP 14 - Samedi (21h05), dans le cadre de la 21ème journée du TOP 14, le Stade Français Paris retrouvera le Racing 92 dans son antre. Pour le deuxième-ligne Mathieu De Giovanni (27 ans), sous les couleurs du club de la capitale depuis l’âge de 10 ans, ce derby reste un match à part qui pourrait "rebooster la fin de saison."

Quand on regarde le classement du Stade Français (9ème à 7 points de la 6ème place), on se dit que les phases finales restent accessibles. Votre parcours cette saison ne plaide pourtant pas en votre faveur…

Mathieu De Giovanni : On n’oublie pas qu’on a traversé une année compliquée la saison passée. Notre début de saison s’est bien déroulé mais là, on passe par un moment assez compliqué. On s’est promis de ne pas se prendre la tête avec les phases finales même si on n’a pas fait une croix dessus. On veut surtout bien figurer dans ce derby qui est très important pour le club. On n’a pas oublié que le Racing 92 s’est imposé chez nous en début de saison (25-27).

Mais votre équipe vous semble-t-elle armée, mentalement, pour aller chercher cette qualification en phase finale ?

M.D.G : On joue au Stade Français Paris. Ce n’est pas possible de jouer la relégation tous les ans. Aujourd’hui, on fait partie de ces équipes qualifiables même si on a pris du retard. Il faut déjà qu’on se focalise sur nous et arrêter de regarder ce classement.

" "On ne veut pas parler d’année de transition. Je n’aime pas ce terme" "

Vous n’en avez pas marre, depuis trois, quatre ans, d’entendre parler d’année de transition ?

M.D.G : On imagine que pour nos supporters, cela doit être assez agaçant. Mais on est parti sur un nouveau projet avec Heyneke Meyer. Le projet n’a pas fonctionné. On est sur un nouveau projet avec Gonzalo (Quesada). On ne veut pas parler d’année de transition. Je n’aime pas ce terme.

Mathieu De Giovanni (Stade français) face à Clermont

Mathieu De Giovanni (Stade français) face à ClermontIcon Sport

Thomas Lombard, le directeur sportif du club, déclarait dernièrement dans les colonnes de Midi Olympique que les joueurs devaient être "challengés et avoir une concurrence plus intense". Qu’en pensez-vous ?

M.D.G : Il y a de la concurrence. Mais cela ne peut être que positif d’avoir des joueurs en plus. On le voit dans les grosses écuries où il y a beaucoup de joueurs de haut niveau. Cela permet un plus gros turnover, de challenger tous les joueurs.

" "Ce derby sera âpre. Le Racing est toujours au rendez-vous""

Vous êtes arrivé au club à l’âge de 10 ans. Ce derby a forcément une saveur particulière pour vous. Ce match peut-il être la dernière étincelle pour s’offrir une belle fin de saison ?

M.D.G : C’est un match particulier, une rencontre à part. C’est un match que je jouais gamin, le match que l’on voulait gagner à tout prix. Je reçois des messages toute la semaine de potes que j’ai connus chez les Benjamins/Minimes. Ils sont à fond (rire). C’est clair que ce derby pourrait nous rebooster pour cette fin de saison.

Le Racing 92 sort d’une grosse désillusion avec une élimination en quart de finale de la Champions Cup. Plusieurs joueurs importants sont blessés. Ce contexte vous est-il favorable ?

M.D.G : On connaît le Racing 92. Cela reste une équipe redoutable, finaliste de la Coupe d’Europe l’année dernière, quart de finaliste cette saison. Ils jouent les phases finales du TOP 14 chaque année. Ils sont toujours au rendez-vous. Leur groupe est très homogène. Je ne me fais aucun souci pour eux. Ce derby sera âpre. Il ne faut pas s’attendre à un match facile.

Contenus sponsorisés