Icon Sport

Collazo : "On n'a pas voulu aplatir le ballon"... Le Top des Déclas du week-end

Collazo : "On n'a pas voulu aplatir le ballon"... Le Top des Déclas du week-end
Par Rugbyrama

Le 27/09/2021 à 15:34Mis à jour Le 27/09/2021 à 15:44

TOP 14 - Patrice Collazo s'est montré agacé après la prestation toulonnaise contre Perpignan, Quentin Walcker ne s'affole pas et Lesgourgues est déçu des prestations de son équipe... Voici le Top des Déclas du week-end !

" Walcker : "Il n’y a pas mort d’homme""

"Comme on dit, le score est lourd (34-10). C’est décevant. Il n’y a pas tout à jeter non plus. Ça ne sert à rien de se tirer dessus. On a manqué de précision sur certaines actions. On pêché sur des moments importants. La touche, ça n’est pas forcément préoccupant. Il manque un peu de communication et de cohésion, mais ça va le faire. Ce soir, il n’y a pas mort d’homme. Je ne sais pas si l’expulsion (de Pau Alo-Emile) nous a déstabilisé mais on a, à mon avis surtout manqué de patience. A la mi-temps, il y avait 16 à 10, il n’y avait pas le feu. Mais bon..."

" Arrate : "C’était un beau test de caractère""

"Quand on est revenu lundi dernier à l’entraînement, on s’est parlé et on s’est dit qu’on allait montrer un autre visage, revenir à des choses un peu plus simples. Et aujourd’hui, c’est ce qu’on a réussi à faire. On savait que Castres allait nous proposer un gros combat dans l’engagement. On a su répondre présent et montrer un bel état d’esprit. C’était un beau test de caractère pour redresser la barre. On venait de perdre trois matchs, on rentrait sur le terrain avec beaucoup de pression, face à une grosse équipe de Castres. Et là, on prend ce carton rouge. Forcément, on n’avait pas d’autre choix que de se resserrer, de faire plus d’effort, d’aider encore plus le copain d’à côté. J’ai le sentiment que ça a plutôt bien fonctionné pour montrer une autre image de notre équipe."

" Lesgourgues : "Si on fait ça toute la saison, ça risque d'être difficile""

"Une première mi-temps compliquée avec beaucoup de fautes de main et d'erreurs techniques. Brive en a profité en cassant le rythme. En deuxième période, nous sommes parvenus à nouer notre jeu avec de la détermination et des intentions. C'est bien, puisqu'on a gagné car si on fait ça toute la saison, ça risque d'être difficile surtout contre les grosses équipes. Psychologiquement il va falloir encadrer tout ça. On ne fait pas des matchs aboutis, comme on en faisait l'an dernier. On veut désormais faire des matchs pleins. C'est important. Mais pour ça, il faut acquérir une confiance collective. Depuis le début de la saison, nous ne sommes qu'une équipe à réaction, on attend le bâton pour se faire battre et on réagit."

" Collazo : "On n'a pas voulu aplatir le ballon""

"Ce n’est pas un manque de maîtrise, c’est que l’on n’a pas voulu aplatir le ballon. C’était un match engagé des deux côtés et on a eu la cartouche pour la filer au fond et tuer le match à dix minutes de la fin. J’avais dit que l’on n’en aurait qu’une à la mi-temps, ça prouve que je ne dis pas de conneries. On l’a eue. Je ne crois pas que l’Usap en ait eu une aussi franche. Il n’y avait plus qu’à y aller les yeux fermés et en marchant. Ce n’est pas de la confiance. A quelle heure c’est de la confiance d’attraper un ballon à 0,25 mètre de la ligne ? C’est un 4 contre 1 qui se transforme en 3 contre 0. Ce n’est pas une question de confiance mais de bon sens. Le dernier qui devait marquer était un mètre devant le ballon. A partir de là, ça fait une passe en arrière. C’était plus dur de ne pas le marquer que de le marquer."

" Davidson : "Le carton jaune fut le tournant""

"Nous avons pris un carton jaune à la 57e minute. Ce fut le tournant. Jusque-là, nous étions dans le match. Puis nous avons pris un 17-0. Les Bordelais ont mis la main sur le ballon. Ils ont obtenu des ballons rapides et avec la ligne de trois quarts qu'ils ont, ils nous ont mis en danger tout de suite. Nous avons été vaillants, l'adversaire n'a pas pris le bonus offensif, mais ce n'est pas un point de satisfaction pour autant. ….À la fin, on a pris cher, et on aurait pu prendre plus... On me reproche d'avoir fait douze changements, c'est facile à dire après la rencontre. La saison est très longue, on doit jouer onze ou douze matchs d'affilée et il faut donner sa chance à tout le monde. Il y a quand même des satisfactions. On menait 10 à 9 à la mi-temps, ne l'oubliez pas. Je trouve que certains joueurs méritaient d'être alignés."

Contenus sponsorisés