Icon Sport

Clermont termine en fanfare

Clermont termine en fanfare
Par Rugbyrama

Le 24/10/2020 à 20:12Mis à jour Le 24/10/2020 à 20:55

TOP 14 - En disposant de la Section paloise (50-29), les Clermontois confirment leur bon début de saison (quatre victoires en cinq matchs). Et s'ils ont globalement dominé les débats, c'est dans les trois dernières minutes que les Auvergnats sont parvenus à arracher leur premier bonus offensif de la saison.

Les week-ends passent et se ressemblent pour les Clermontois. En effet, pour la troisième fois consécutive, les Auvergnats ont enchaîné une rencontre à domicile, et pour la troisième fois consécutive, les joueurs de Franck Azéma sont sortis vainqueurs de leur duel. Ainsi, trois semaines après leur victoire sur Agen (31-12) et six jours après celle contre le Stade français (41-27), ce sont cette fois les Palois qui ont essuyé les foudres des Auvergnats. Mieux entrés dans la rencontre, les Clermontois -emmenés pour la première fois de sa jeune carrière par le capitaine Arthur Iturria (!)- imprimaient rapidement leur tempo sur la rencontre. Et déjà devant au tableau d'affichage suite à une pénalité de Lopez (5e, 3-0), les Jaunards accéléraient le rythme et voyaient Naqalevu décaler Bézy, qui s'en allait inscrire un premier essai sous les perches béarnaises (9e). Pas rassasiés, les Auvergnats passaient encore une vitesse, et Tiberghien (14e) puis Naqalevu (32e) permettaient à l'ASM de mener 24-3. De quoi imaginer un cavalier seul ? C'était sans compter sur le cœur des Béarnais. Jusqu'alors bousculés au sol comme au large, les joueurs de Nicolas Godignon relevaient la tête dans les dernières minutes de la première période. Et le carton jaune reçu par Vahaamahina coûtait très cher aux joueurs de l'ASM, puisque Fumat (36e) puis Roudil (40+2e) redressaient la barre, pour permettre à la Section de tourner à "seulement" 24-15 à la pause.

Intenable, Lopez arrache le bonus offensif à la 81e minute

La suite de la rencontre sera une histoire de bonus : qui des Clermontois ou des Palois seraient les plus efficaces pour aller arracher un point supplémentaire ? Et à ce petit jeu, les Auvergnats frappaient les premiers, avec un essai de Matsushima (47e), le premier du Japonais en Top14. Quatre essais à deux, les Clermontois poussaient, poussaient et poussaient encore, mais se retrouvaient impuissants face à la roublardise de Le Bail qui, à la 59e minute, inscrivait un nouvel essai pour son équipe. Euphorique depuis son entrée à la demi-heure de jeu, le demi de mêlée permettait à la Section de recoller à 31-22. La messe était alors dite, les Auvergnats ne semblant pas capables d'inscrire trois nouveaux essais, face à de courageux palois ? Croyez-vous !, les hommes de Azéma ne baissaient pas les bras, continuaient de croire en leur bonne étoile et inscrivaient un essai de pénalité à la 63e minute (38-22, cinq essais à trois). Et alors que l'on semblait se diriger petit à petit vers une fin de match paisible, les dernières minutes chamboulaient complètement le cœur des supporters auvergnats. C'est d'abord un essai de Lespiaucq à la 77e minute, qui venait anéantir les derniers espoirs de bonus des Jaunards... Sauf que les Clermontois ne s'en laissaient pas compter, et inscrivaient sur le renvoi un nouvel essai par l'intenable Matsushima, décalé en bout de ligne par un Lopez des grands jours. Une minute pour un ultime essai ? Challenge accepté par les Clermontois, qui poussaient les Palois dans leurs derniers retranchements, avant de voir Lopez, encore lui, inscrire le septième et dernier essai de la soirée à Michelin.

Clermont leader du Top 14

Au terme d'une rencontre marquée par un énorme volume de jeu, et d'innombrables relances, les Clermontois s'imposent donc 50 à 29, arrachent leur premier bonus offensif de la saison et s'installent provisoirement à la première place du Top14 (à égalité de points avec Toulouse, mais avec un match de retard). Désormais, les joueurs de Franck Azéma voudront confirmer ce succès bonifié sur la pelouse de Brive samedi prochain. De leur côté, et alors qu'ils avaient beaucoup plus à gagner qu'à perdre sur la pelouse du Michelin, les Palois subissent une lourde défaite, mais se sont finalement confortés dans leur capacité à tenir tête aux cadors de ce Top14. Car s'ils finissent loin au tableau d'affichage, les Palois le doivent surtout à deux dernières minutes complètement dingues de l'ASM, puisqu'ils étaient parvenus à recoller à neuf longueurs à la 78e minute. Prochain rendez-vous pour les Béarnais, à domicile, contre le Stade rochelais.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés