Icon Sport

Le Racing 92 fait encore tomber le Michelin

Le Racing 92 fait encore tomber le Michelin

Le 03/01/2021 à 22:56Mis à jour Le 03/01/2021 à 23:43

TOP 14 - Dans des conditions hivernales, le Racing 92 est allé battre Clermont sur sa pelouse (22-24) en clôture de la 13ème journée de TOP 14. Les Racingmen ont longtemps été menés par des Clermontois pragmatiques qui ont finalement craqué. Derrière une mêlée dévastatrice, les joueurs de Laurent Travers ont su s’adapter pour signer un cinquième succès à l’extérieur sur la phase aller.

Qui va arrêter le Racing 92 ? Pour leur premier duel de l’année 2021, c’était pourtant un gros morceau qui attendait les coéquipiers de Teddy Iribaren. Ce périlleux déplacement en Auvergne n’a d’ailleurs pas très bien commencé. Certes, le demi de mêlée bonifiait par deux fois les rares incursions de son équipe dans le camp adverse mais l’entame était bien clermontoise.

Trop indisciplinés (neuf pénalités) et trop imprécis (au moins cinq en-avants), les Racingmen encaissaient un 16-0 en treize minutes. Un essai en force de Peni Ravai (22e) ainsi que le jeu au pied impeccable de Lopez (4/4, 11 points) permettaient aux Clermontois de virer en tête à la pause (16-9) et de gommer les ballons perdus en touche (trois) comme en mêlée (deux). Malheureusement, ces soucis en conquête se sont accentués en deuxième période et ont tout fait basculer.

19-9 à la 49e minute de jeu, l’ouvreur et capitaine auvergnat venait d’enchaîner un 26ème coup de pied réussi face aux perches adverses en Top 14. Tout allait bien pour les Jaunards mais tout allait changer en cinq minutes après une très grosse épreuve de force en mêlée à cinq mètres de leur en-but. Au bout de la quatrième pénalité concédée de suite dans ce secteur, M.Raynal sanctionnait Rabah Slimani d’un carton jaune (54e) et c’était le tournant de ce match. Chouzenoux aplatissait en force le premier essai ciel et blanc dans la foulée (55e) puis Iribaren égalisait après une nouvelle pénalité en mêlée fermée (62e, 19-19).

No scrum, no win

Dix points encaissés en sept minutes et la promesse d’un chassé-croisé terrible en fin de partie. Car Clermont a réagi après son retour à égalité numérique avec une pénalité de Lopez (66e, 22-19) et une occasion d’essai pour Bibi Biziwu (71e) mais la mêlée à cinq mètres était encore nettement dominée par les Racingmen. Après cette sixième pénalité concédée dans ce secteur et un joli numéro d’Imhoff puis Le Garrec, Russell trouvait Zebo d’une passe au pied décroisée pour le deuxième essai francilien (76e) qui était décisif. Comme un symbole, l’ultime munition clermontoise était perdue… en mêlée.

Sous d’épais flocons, sans de nombreux cadres devant et face à la puissance d’un prétendant au duo de tête, Clermont a beaucoup trop manqué de densité en conquête pour empêcher ce troisième revers consécutif en Top 14, le deuxième de suite au Michelin (22-24). Malgré le bonus défensif et les défaites de Toulon comme de Lyon, l’ASM réalise une très mauvaise opération comptable et reste en dehors du top 6 à l’issue de cette treizième journée.

En revanche, les Racingmen confirment leur statut de "rois du voyage" avec ce cinquième succès à l’extérieur en championnat et terminent la phase aller sur une quatrième victoire consécutive. Quatre points qui permettent au Racing 92 de rester à la troisième place en embuscade derrière Toulouse et La Rochelle. Le leader maritime qui se déplacera d'ailleurs dans les Hauts-de-Seine samedi prochain.

Contenus sponsorisés