IBM - Fanmail

Ce qu'on veut voir l'année prochaine : l'adaptation des clubs aux nouvelles règles

Ce qu'on veut voir l'année prochaine : l'adaptation des clubs aux nouvelles règles
Par Rugbyrama

Le 29/07/2021 à 16:16Mis à jour

TOP 14 - Cette saison encore, les équipes du Top 14 vont devoir s’adapter à de nouvelles règles dès le mois de septembre. Du jeu au pied aux rucks en passant par les mauls, de nouvelles phases de jeu devraient se produire et pourraient changer les stratégies des clubs.

La dilemme de la règle 50:22

C’est sans doute la nouveauté la plus débattue, tant pour l’impact direct qu’elle aura sur le cours d’un match que par son explication exigeante. À partir du 1er août, les équipes auront une nouvelle arme offensive à leur disposition. La règle stipule qu’un coup de pied tapé depuis sa moitié de terrain et finissant indirectement dans les 22 mètres adverses sera récompensé d’une touche pour l’équipe à l’origine du coup de pied. Même raisonnement si un joueur tape depuis ses 22 mètres dans la moitié adverse, avec un rebond avant de finir en touche.

La conséquence de cette nouvelle loi devrait être immédiate. Les ailiers et arrières devront davantage couvrir le fond du terrain pour éviter de concéder une touche dangereuse dans leurs 22 mètres. Un avantage considérable pour l’équipe attaquante qui pourra plus facilement jouer des surnombres. Concrètement, certaines formations devraient accentuer leur stratégie sur le jeu au pied. Premier au classement des coups de pied tapés dans le jeu courant, le Parisien Joris Segonds pourrait être une plus grande menace ballon en main.

Top 14 - Joris Segonds (Stade français) face à Montpellier

Top 14 - Joris Segonds (Stade français) face à MontpellierIcon Sport

Les Montpelliérains auront eux toutes les raisons d’utiliser les longs dégagements d’Anthony Bouthier pour glaner une touche dans la moitié de terrain adverse. Des clubs comme Clermont et Toulouse, leaders du championnat en nombre de passes, pourront accentuer cette tendance et profiter des décalages laissés par leurs adversaires. Sans aucun doute, les formations du Top 14 devront rapidement trouver un équilibre dans leur défense pour contrer les menaces.

Les mauls seront-ils moins utilisés ?

World Rugby a édicté des nouvelles lois pour réduire les collisions et les chocs dangereux entre les joueurs. Sur les phases rapprochées et les mauls, l’institution mondiale a mis en œuvre plusieurs règles pour réduire la "puissance" des groupés pénétrants. Lorsque un joueur s’écroulera dans l’en-but adverse sans pouvoir aplatir, l’équipe qui défend fera un renvoi d’en-but pour se dégager, au lieu de concéder une mêlée à 5 mètres.

Top 14 - Maul du Stade français

Top 14 - Maul du Stade françaisIcon Sport

Les "mini-mêlées" de trois joueurs et les déblayages dans les membres inférieurs sur les rucks seront aussi interdits, pénalisant les stratégies physiques sur le jeu au près. Spécialiste des essais après une pénalité jouée à la main, Castres pourrait notamment revoir sa stratégie près des lignes. Les défenses pourraient aussi être tentées de se concentrer sur le blocage du ballon dans l’en-but pour se dégager ensuite. Les profils de gratteurs seront eux avantagés avec davantage de contraintes pour le déblayage. Une offrande donnée à Steffon Armitage, Julien Marchand ou Bernard Le Roux.

Par Clément Labonne

Contenus sponsorisés