Icon Sport

Castres va-t-il se remettre du Covid ?

Castres va-t-il se remettre du Covid ?
Par AFP

Le 17/10/2020 à 13:11Mis à jour Le 17/10/2020 à 13:12

TOP 14 - La convalescence n'est pas terminée: à La Rochelle samedi, Castres, touché massivement par le Covid-19, va retrouver la compétition après cinq semaines sans jouer et avec un effectif réduit de moitié entre blessures et joueurs contaminés, encore à l'isolement ou en reprise.

Parking des joueurs bien vide, maigre groupe à l'entraînement avec 20-25 joueurs tout au plus et un manager, Mauricio Reggiardo, qui parle plus d'anticorps et de protocole que de schéma tactique: les stigmates du coronavirus sont encore bien visibles au Lévezou, le centre d'entraînement du CO. "On savait que ça pouvait arriver, et ça arrivera peut-être à d'autres... j'espère le moins possible", relativise le président Pierre-Yves Revol, contacté par l'AFP. Avec 28 cas positifs - soit une majorité des joueurs - par vagues successives depuis le début de saison, le Covid-19 a décimé l'effectif. Avec pour conséquences une disqualification en quarts de finale de Challenge européen, le report à une date inconnue de deux rencontres de Top 14 (face à Montpellier et Brive) et aucun entraînement au complet depuis un mois.

Sans surprise, les avants, plus au contact dans les mêlées et les rucks, ont été les plus touchés, et plus particulièrement les joueurs de première ligne. Résultat, le CO n'a plus joué le moindre match depuis cinq semaines et sa défaite face au Stade Français le 13 septembre (16-22). Certains supporters ont accusé le club parisien, lui aussi massivement touché par le virus en août, d'avoir contaminé le CO à cette occasion. Mais au sein du club, on préfère "assumer", explique le capitaine Mathieu Babillot. "Le virus a réussi à pénétrer dans notre bulle, mais pas question de se prendre pour des victimes. Si le virus est rentré, c'est que nous n'avons pas été au top", estime le flanker.

Top 14 - Mathieu Babillot (Castres)

Top 14 - Mathieu Babillot (Castres)Icon Sport

Assumer, cela passe par des tests quotidiens, au rythme d'un joueur par minute, mais avec des résultats connus seulement en fin d'après-midi, après les entraînements de la journée. Mercredi, la bonne nouvelle est tombée en début de soirée: tous les joueurs testés sont négatifs, le CO pourra enfin jouer samedi. Mais dans quelles conditions... Reggiardo doit jongler avec un effectif qui se remplit peu à peu, une fois les joueurs revenus de leur période d'isolement, mais toujours amoindri. Et veiller à ce que ceux qui demeurent opérationnels ne montrent pas l'un des 17 symptômes pouvant attester de la présence du coronavirus.

L'épreuve comme tremplin ?

Et le rugby dans tout ça? "On avait démarré la saison en étant bien préparés", résume Revol. "Là, c'est une nouvelle saison, mais avec un redémarrage dans des conditions difficiles", ajoute le président qui ne veut pas "se lamenter ou se plaindre" pour autant. "On fera face du mieux possible." Un discours positif, c'est aussi ce qu'on entend venant de Reggiardo qui entend "convertir en motivation cette adversité, les soucis que nous avons rencontrés", ou de Babillot, pour qui "l'épreuve" endurée "peut aider à nous resserrer et nous unir en tant que groupe."

Obligé de composer avec les absences, le CO se rendra en Charente-Maritime avec un groupe composé de joueurs expérimentés et d'Espoirs. Ce qui n'effraie pas Rory Kockott, le demi de mêlée du CO réputé pour sa hargne. "Il nous faut faire le plus simple possible et surtout ne pas se chercher des excuses", réclame le N.9. "Tout ça, c'est plus une affaire de caractère que de rugby. On a beaucoup travaillé, c'est comme si on avait mis de l'argent à la banque... " Le CO a de l'optimiste à revendre, c'est le moment de le dépenser.

Top 14 - Mauricio Reggiardo (Castres)

Top 14 - Mauricio Reggiardo (Castres)Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés