Icon Sport

Castres : Un électrochoc déjà payant

Castres : Un électrochoc déjà payant
Par Rugbyrama

Le 03/01/2021 à 10:36Mis à jour Le 03/01/2021 à 14:16

TOP 14 - Après une semaine agitée avec notamment des changements dans le staff tarnais, le Castres Olympique a réussi l'exploit d'aller s'imposer à Lyon 14 à 15 tout en jouant durant la quasi-intégralité de la rencontre à 14 contre 15 après l'expulsion de Yann David. Un match sûrement référence pour les Castrais, au moins dans la mentalité affichée et dans le combat proposé.

C'était un petit peu la semaine de tous les dangers dans le Tarn. Après la défaite à domicile contre Brive et le report de la rencontre face à Bayonne le week-end dernier, le président Pierre-Yves Revol a décidé, suite aux mauvais résultats de son équipe alors placée à la treizième place du Top 14, de bouleverser l'organisation de son staff. En effet, en milieu de semaine, le club a annoncé le départ de l'entraîneur des arrières Stéphane Prosper. Ce dernier a été remplacé par le revenant David Darricarrère. Autre changement, cette fois dans le fonctionnement du staff, Pierre-Henry Broncan devient le nouvel entraîneur principal. Mauricio Reggiardo reste le manager mais voit son rôle amoindri.

Avec ce changement, les dirigeants du CO cherchent à créer un électrochoc chez les joueurs pour enfin avoir un déclic et retrouver des résultats à la hauteur des espérances du club tarnais. Une réaction était attendue pour ce déplacement à Lyon où les Castrais n'avaient finalement pas grand-chose à perdre.

Top 14 - David Darricarrère après la victoire de Castres sur la pelouse de Lyon

Top 14 - David Darricarrère après la victoire de Castres sur la pelouse de LyonIcon Sport

Même à quatorze, l'état d'esprit a été infaillible

Piquer à vif et forcément déçus d'en être arrivé au point de devoir changer des membres du staff technique, les joueurs se sont resserrés et ont pris les choses en main dès le début du match. Même après l'expulsion de Yann David, alors de retour de blessure et qui a plaqué à l'épaule directement dans la tête de Josua Tuisova, le Castres Olympique n'a pas lâché ce match, bien au contraire.

Ce carton rouge les a même galvanisés, leur donnant l'envie de tout donner sur le terrain durant les soixante-seize minutes restantes. Et malgré l'essai de Rodda à la septième minute, les Castrais ne se sont pas affolés et ont su faire le dos rond avant de passer à l'attaque et de marquer une première fois par Anthony Jelonch. À égalité à la pause, le Castres Olympique est loin de sombrer face à une équipe lyonnaise bien trop imprécise.

Top 14 - A l'image d'Anthony Jelocnh, les Castrais n'ont rien lâché contre Lyon.

Top 14 - A l'image d'Anthony Jelocnh, les Castrais n'ont rien lâché contre Lyon.Icon Sport

Même si la possession du ballon est clairement pour le LOU, le capitaine Mathieu Babillot et ses coéquipiers résistent et montrent les valeurs souvent affichées par le Castres Olympique ces dernières années. En défense, le CO dresse un rideau défensif de quatorze joueurs infranchissable malgré le fait que les Lyonnais essayent de trouver des brèches en faisant du large-large pour fatiguer les organismes des joueurs de Mauricio Reggiardo. Mais dans cette rencontre, il était impossible pour les Tarnais de craquer. C'est même eux, grâce à une pénalité de Benjamin Urdapilleta (61e) puis grâce à un essai de Geoffrey Palis (74e) qui font plier Lyon qui n'aura jamais trouvé la solution.

Durant la totalité de cette rencontre gagnée 15 à 14, les Castrais ont montré une force de caractère, un état d'esprit irréprochable mais aussi une discipline à toute épreuve avec seulement dix pénalités concédées, leur plus petit total depuis le début de la saison.

Confirmation attendue

Avec ce succès à l'extérieur, déjà le troisième cette saison après Agen et Pau, le Castres Olympique se donne un peu d'air et profite même de la défaite de Montpellier pour sortir de la zone rouge, même si le MHR compte un match en retard de plus que le CO. Solide à l'extérieur, troisième meilleur bilan depuis le début de la saison derrière Toulouse et le Racing 92, les joueurs de Mauricio Reggiardo doivent désormais confirmer à domicile. En effet, en cinq rencontres disputées au Stade Pierre-Fabre, les Castrais ne l'ont emporté qu'à une seule reprise. Le week-end prochain, face à Agen, Castres devra gagner dans son stade pour enfin valider les bons déplacements et ainsi montrer que les changements opérés dans le staff ont apporté l'électrochoc attendu chez les joueurs.

Par Damien Souillé.

Contenus sponsorisés