Icon Sport

Castres assure et se rassure

Castres assure et se rassure

Le 07/02/2021 à 19:54Mis à jour Le 07/02/2021 à 21:04

TOP 14 - Pour la première fois de la saison, le CO enchaine un deuxième succès consécutif au stade Pierre-Fabre, venant cette fois à bout d’un adversaire direct, l’Aviron Bayonnais (31-21).

Les Castrais ont semblé déterminés, et ils sont allés chercher un précieux succès dans la course au maintien. Et qui peut encore permettre au CO d’espérer peut-être un peu mieux dans les prochaines semaines. Les Bayonnais, peut-être en manque de rythme sur l’entame et sous la pression de cette place de barragiste désormais occupée après la victoire de Montpellier, ont à l’inverse eu du mal à se lâcher et la réaction fut trop tardive pour ne pas repartir bredouille.

Face à un CO pourtant réduit à 14 dès la 54e minute suite à l’exclusion de Maama Vaipulu pour un second carton jaune (après celui de la 20e), l’Aviron a longtemps manqué de présence dans les duels. Pour autant, Bayonne sera parvenu à franchir la ligne adverse à trois reprises, avec Guillaume Ducat sur ballon porté en fin de première période (36’), par Mat Luamanu sur une succession de charges (53’) et par le percutant Joe Ravouvou en bout de ligne (80+1e).

Trois essais sur des pénalités jouées à la main !

Castres, de son côté, a montré beaucoup d’envie dès le coup d’envoi. Et cette assurance qui semblait se dégager du groupe tarnais s’est faite sentir à trois reprises, lorsqu’il a été fait le choix de jouer à la main des pénalités, conclues par trois essais déterminants de Gaëtan Barlot (10e), Maama Vaipulu (40+2e) et Ryno Pieterse (74e). La quête du bonus offensif s’est faite ressentir, et si Filipo Nakosi a aussi scoré en cassant plusieurs plaquages (29’), l’objectif n’a pas pu être atteint. On notera que Benjamin Urdapilleta a signé un précieux 100% au pied (5 sur 5) et ce succès permet ainsi aux Tarnais de souffler et d’espérer, tandis que les Basques, qui ont par ailleurs payé leur indiscipline à l’image des jaunes contre Duputs (40+2e) et Taofifenua (73’), vont maintenant devoir gérer une position de barragiste stressante.

Contenus sponsorisés