Icon Sport

Carton plein pour le Racing 92

Carton plein pour le Racing 92

Le 29/11/2020 à 20:49Mis à jour Le 29/11/2020 à 21:30

TOP 14 - Notamment grâce à un triplé de Donovan Taofifenua, le Racing a largement battu une équipe remaniée de Bayonne qui a été globalement absente des débats durant une bonne partie du match. Au total, les Franciliens ont inscrit sept essais (Taofifenua x3, Chavancy, Laborde, Zebo et Beale) contre deux essais pour Bayonne (Duhau, Luc) pour une victoire bonifiée 43 à 17.

Absent en première période (26-10 à la mi-temps), l'Aviron bayonnais a lourdement chuté ce dimanche sur la pelouse du Racing 92 (43-17). Malgré une réaction basque dans le deuxième acte, les Franciliens ont maîtrisé la partie avec pas moins de sept essais marqués. Une victoire bonifiée qui permet aux joueurs de Laurent Travers de rejoindre provisoirement Clermont à la troisième place du Top 14.

Journée à oublier pour l’Aviron Bayonnais. Elle avait bien mal commencé quand un problème technique sur l’avion du groupe basque différait son arrivée en région parisienne et provoquait le décalage du match à 19h. Malheureusement, les joueurs de Yannick Bru ont également eu un gros retard à l’allumage du côté de la Paris la Défense Arena. Complètements amorphes, ils ont pris l’eau pendant trente minutes face à une formation francilienne en parfaite maîtrise de son projet de jeu. Chavancy marquait le premier essai de la partie deux minutes à peine après le coup d’envoi puis Taofifenua (15e), Laborde (19e) et Zebo (26e) allaient à leur tour en terre promise.

Un récital pour le Racing 92 qui retrouvait une partie de ses internationaux et avait une revanche à prendre après le revers surprise concédé face au promu basque en août 2019 (17-24). Les Racingmen ont même eu deux essais refusés, l'addition aurait donc pu être bien plus lourde pour l'Aviron qui a finalement réagi avec un essai de Duhau (38e) qui profitait d’une belle passe au pied d’Ordas. Le score était déjà large à la mi-temps (26-10).

Les Racingmen ont déroulé

Le deuxième acte démarrait de la même manière que le premier sauf que c’est Taofifenua qui s’offrait un doublé deux minutes après le retour sur la pelouse. Un superbe essai en première main avec un gros travail de Vakatawa pour ouvrir l’intervalle à Zebo et permettre l’ultime décalage. Gomes Sa filait en terre promise cinq minutes plus tard mais se faisait retourner sur le dos, troisième essai refusé aux Ciel et Blanc. Alors que le rythme était haché par les fautes de main, Izaia Perese se rendait coupable d’un plaquage à retardement et à l’épaule sur Kurtley Beale. Le centre australien était exclu dix minutes mais il était écrit que ce serait un drôle de match pour Bayonne car c’est en infériorité numérique que Aymeric Luc marquait le deuxième essai des siens (62e). Une parenthèse pour l’Aviron qui concédait encore deux nouveaux essais en fin de partie signés Taofifenua pour son triplé et Beale après un joli slalom dans la défense bayonnaise.

Le Racing 92 s’impose très largement (43-17) et grappille un précieux bonus offensif dans la course pour le top 6 voir l’accession directe en demi-finale. Avec ces cinq points, les Franciliens rejoignent provisoirement Clermont à la troisième place du TOP 14. En revanche, Bayonne rentre bredouille sur la Côte basque avec une prestation vraiment inaboutie. Yannick Bru avait certes mis de nombreux cadres au repos (Ravouvou, Muscarditz, Galarza, Germain…) mais l’Aviron a clairement manqué d’engagement malgré deux beaux essais. Les Bayonnais avaient visiblement déjà la tête tournée vers la grosse réception de Toulouse samedi prochain.

Contenus sponsorisés