Midi Olympique

Ça chauffe pour Kolbe à Toulon : Lemaître confirme des négociations, Toulouse fait silence

Ça chauffe pour Kolbe à Toulon : Lemaître confirme des négociations, Toulouse fait silence
Par Rugbyrama

Le 25/08/2021 à 12:06Mis à jour Le 25/08/2021 à 12:08

TOP 14 - Alors que les informations se multiplient autour d'un départ imminent de Cheslin Kolbe vers Toulon, malgré ses deux ans de contrat avec le Stade toulousain, le président du RCT confirme des négociations entre les deux clubs.

Le pétard est parti d'Angleterre, lundi soir. Un tweet du journaliste Neil Fissler (The Rugby Paper) : "Rumeur du soir : Cheslin Kolbe discute avec Toulon." Une première "balle" qui a rapidement trouvé de l'écho, en France, et que nous avions relayée sur Rugbyrama.

Contacté ce mercredi, Bernard Lemaître confirme ces discussions. "Tout ce que je peux dire à ce stade, c'est que les deux clubs étudient la faisabilité de l'opération, ensemble et avec le joueur." Un accord entre les deux clubs sera nécessaire à tout départ de Kolbe vers le Rade, le champion du monde sud-africain étant engagé avec le Stade toulousain jusqu'en 2023. S'il venait effectivement à rejoindre le RCT, cela ne se ferait pas sans contre-partie financière.

Désaccord sur fond de revalorisation salariale

Le joueur et son entourage discutent depuis plusieurs mois avec les dirigeants toulousains d'une revalorisation salariale, malgré son statut de plus gros salaire de l'effectif des champions de France. Ces négociations étant dans une impasse, il a prospecté ailleurs. Toulon, sollicité, s'est montré intéressé et a engagé des pourparlers avec le joueur. "Il se peut que Toulouse et le RCT trouvent un accord. Pour l'instant, cela me semble prématuré" dit encore Lemaître.

Si un accord venait à être trouvé entre toutes les parties, Kolbe pourrait poser ses valises dans le Var début décembre, au terme des tests-matchs d'automne qu'il disputerait, en Europe, avec l'Afrique du sud. Un recrutement quatre étoiles pour le RCT, qui s'attacherait les services d'un joueur comptant parmi les meilleurs du monde.

Perte sportive, gain financier

Côté toulousain, la perte sportive serait sérieuse, même si Kolbe est régulièrement absent pour cause de sélection. Son départ pourrait être compensé par la formation, notamment le jeune Nelson Epée, jeune ailier brillant avec l'équipe de France des moins de 20 ans. Sachant qu'au poste d'ailier, le Stade toulousain peut également compter sur Matthis Lebel, Arhtur Bonneval, Maxime Médard, Dimitri Delibes voire Sofiane Guitoune, Juan Cruz Mallia ou Lucas Tauzin, tous capables de couvrir le poste.

Financièrement, l'affaire serait intéressante : le Stade toulousain, qui a particulièrement souffert de l'épisode Covid et des huis clos, se séparerait du plus gros salaire de son vestiaire et encaisserait forcément une importante compensation financière à la rupture du contrat.

"Personne n'est irremplaçable"

Alors, le Stade toulousain doit-il tout faire pour retenir sa star sud-africaine ? Invité de Midi Olympique et La Dépêche du Midi, en juillet, le président Didier Lacroix affirmait cette ligne éthique : "Personne n'est irremplaçable et aucun joueur, aucun entraîneur ou dirigeant n'est plus important que le Stade toulousain." Alors interrogé sur le cas de Pita Akhi, qui avait quelques semaines auparavant évoqué un possible retour en Nouvelle-Zélande afin de pouvoir postuler au maillot des All Blacks, Lacroix avait, dans sa réponse, élargi le spectre à d'éventuels départs d'autres joueurs. Dont Cheslin Kolbe. Sollicité ce mercredi, le président Didier Lacroix restait, cette fois, injoignable.

Contenus sponsorisés