Midi Olympique

Brive fait tomber l’Aviron après une grosse première mi-temps

Brive fait tomber l’Aviron après une grosse première mi-temps

Le 06/09/2020 à 22:41Mis à jour Le 06/09/2020 à 22:59

TOP 14 - Dominateurs dans le premier acte et devant à la pause 27-6, les Brivistes ont su résister au retour de l’Aviron et se sont imposés 42-23 face aux Basques.

Pour le retour du Top 14 à Amédée Domenech, les supporters corréziens ne s’attendaient certainement pas à un tel récital de la part de leur équipe en première période. Pour cause, après un round d’observation d’à peine dix minutes, les locaux, sur un gros temps fort, ouvraient le score avec un essai d’Enzo Hervé sur une prise d’intervalle près de l’en-but (7-0, 12e). Dominateurs en mêlée fermée, les Bayonnais se montraient en revanche très indisciplinés et Peyo Muscarditz recevait un carton jaune au quart d’heure de jeu pour une faute d’antijeu. Enzo Hervé ajoutait trois points (10-0, 20e), mais paradoxalement les ciel et blanc rattrapaient une partie de leur retard en infériorité numérique grâce à deux pénalités de Gaëtan Germain (10-6, 26e).

Plus tranchants dans les duels, les locaux gardaient toutefois la maîtrise de ce premier acte et, sur une touche bien négociée à 5 mètres de l’en-but de Bayonne, Mitch Lees redonnait une longueur d’avance aux siens (17-6, 29e). Les joueurs de Jérémy Davidson, intenables, inscrivaient un troisième essai dans la foulée par Bituniyata après un beau mouvement offensif. Enzo Hervé, très bon dans l’animation et impeccable au pied, le transformait, puis ajoutait trois points avant la pause (27-6, 38e), alors que les Bayonnais étaient contraints de jouer à nouveau à quatorze après un carton jaune reçu par Perese (38e).

Bayonne revient bien, mais paye cher son indiscipline

Au retour des vestiaires, les bayonnais revenaient avec de toutes autres intentions. Forts en mêlée, ils insistaient près de la ligne briviste et M. Descotte accordait logiquement un essai de pénalité aux visiteurs (27-13, 46e). Meilleurs dans la conservation, plus patients balle en main, les Basques revenaient à dix petits points après un essai d’Ulugia (30-20, 54e).

Néanmoins, comme en première période, les coéquipiers de Jean Monribot payaient cher leur indiscipline. Taofifenua recevait un jaune à l’heure de jeu (le troisième pour son équipe). Les Corréziens en profitaient pour se redonner une avance confortable avec la botte de Tedo Abzhandadze (36-23, 68e). Dans une fin de match bien moins rythmée et sans grand suspense, l’ouvreur géorgien faisait grimper le score en passant deux nouvelles pénalités et permettait aux siens de s’imposer 42-23.

Plus d'informations à suivre...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés