Icon Sport

Bayonne crée l'exploit à Toulouse

Bayonne crée l'exploit à Toulouse

Le 15/05/2021 à 18:53Mis à jour Le 15/05/2021 à 19:30

TOP 14 - Mené 14-0 après un quart d’heure de jeu, l’Aviron a renversé la tendance et s’est imposé sur la pelouse d’Ernest Wallon, 28-32. Les Bayonnais, portés par un Maxime Lafage des grands jours (19 points), montrent qu’ils sont toujours en vie dans la course au maintien. Toulouse, de son côté, a commis trop de fautes pour espérer mieux qu’un bonus défensif.

Auteurs d'une entame sérieuse, les locaux, très réalistes, prenaient rapidement l'avantage au score. Grâce à deux essais de Iosefa Tekori (en force) et Thomas Ramos (suite à un cafouillage d’Aymeric Luc) ils menaient 14-0 au quart d’heure de jeu. Mais les Bayonnais, volontaires, ne baissaient pas les bras pour autant. Malheureux un peu plus tôt, on retrouvait Aymeric Luc à la conclusion du premier essai des Basques (21e) et quatre minutes plus tard, Rémy Baget était à la réception d’une belle transversale de Maxime Lafage, pour donner l’avantage aux siens (14-17, 25e).

Juste avant la pause, les Toulousains profitaient de leur supériorité numérique, suite à un carton jaune adressé à Maxime Delonca, pour venir inscrire un troisième essai par Selevasio Tolofua, sur ballon porté (21-17). Mais sur la sirène, l'ouvreur de Bayonne réduisait l’écart, et à la pause un seul petit point séparait les deux formations (21-20).

Au retour des vestiaires, les Basques poussaient les Toulousains, très indisciplinés cet après-midi, à la faute. Grâce à un Maxime Lafage des grands jours (100% au pied), les joueurs de Yannick Bru prenaient le large au score et comptaient huit points d’avance à l’heure de jeu. Manuel Ordas, entré en jeu pour suppléer Lafage (sorti blessé à la cheville), tapait le poteau sur sa première tentative (62e), mais rectifiait le tir dix minutes plus tard et donnait onze longueurs d’avance aux siens (21-32).*

Peu inspirés jusque-là, les rouge et noir se créaient leur première véritable occasion dans le camp adverse à la 75e. Ils enchaînaient les touches à cinq mètres, puis les pénalités à la main et finissaient par trouver la faille, face à treize Bayonnais, avec l’essai de l’espoir inscrit par Dimitri Delibes (78e). Il restait alors une action et quatre points séparaient les deux équipes. Sur le renvoi, les locaux tentaient de remonter le ballon, se retrouvaient acculés dans leur en-but et commettaient un en-avant. L’Aviron négociait bien la mêlée suivante et Ordas, d’un coup de pied en touche, libérait les siens.

Redevenu barragiste après sa défaite contre l’UBB la semaine passée, l’Aviron laisse cette inconfortable place à son voisin palois. Les Basques (12e), avec trois points d’avance sur Pau (13e), ont de nouveau leur destin en main alors qu’ils se rendront à Montpellier, puis recevront Paris pour finir le championnat.

De son côté, le Stade Toulousain, trop indiscipliné et performant pendant le seul premier quart d’heure, est clairement passé à côté de son match. Pas le meilleur moyen de préparer la finale de Coupe d’Europe, qui arrive samedi prochain, même si de nombreux cadres avaient été laissés au repos par Ugo Mola.

Contenus sponsorisés