Icon Sport

Baptiste Germain, enfin le décollage ?

Baptiste Germain, enfin le décollage ?

Le 04/03/2021 à 16:09

TOP 14 – Brillant lors de son entrée décisive à La Rochelle le weekend dernier, le demi de mêlée de Toulouse Baptiste Germain a vécu un début de saison difficile. Le voici lancé.

Cinq matches pour 132 minutes. Depuis le début de saison, on ne peut pas dire que le Stade Toulousain ait déroulé le tapis rouge (et noir) à l’une de ses rares recrues en la personne du demi-de-mêlée Baptiste Germain (1,74m et 80kg). Il faut dire que la concurrence est rude. Derrière l’inclassable Antoine Dupont, Alexi Balès est l’atout expérience et Théo Idjellidaine le jeune U20 formé au club.

Surtout, Baptiste Germain, cet autre international U20 à deux reprises a été atteint par la covid-19 à la reprise du Top 14. Il se souvient. "J'aurais aimé continuer sur ma lancée des deux matches amicaux de l'été. Au lieu de cela, j’ai dû être soigné durant dix jours avant deux semaines et demi d'isolement. La reprise a ensuite été dure mais tout cela est derrière moi."

Débarrassé du virus, il a alors fallu qu’il fête sa première en Top 14 par une rouste à Paris (48-14) pour l’une de ses deux entrées de 30 minutes lors du mois de novembre durant lequel il fêté ses 20 printemps. Il a dû ensuite attendre février pour disputer trois autres rencontres, dont les deux dernières en déplacement à Lyon et La Rochelle. Lors du succès des sommets au stade Deflandre la semaine passée, le demi de mêlée qui suit aussi un Bachelor commerce international a été lancé du banc dès la 55e minute. A son actif : beaucoup d’activité, une accélération du jeu, des percées décisives petit côté et même un grattage décisif avec Fouyssac lors de la dernière action proche de sa ligne d’essai pour récupérer la pénalité permettant de valider la victoire. De quoi se retrouver dans l’équipe du weekend choisie par Midi Olympique.

L’un de ses entraîneurs stadistes Laurent Thuéry a apprécié et dépeint un peu ce N°9 à fort potentiel et sachant buter. "Il fonctionne beaucoup à l’instinct. Il aime bien attaquer et a de bonnes qualités qu’on a avait bien cernées. Il continue de prendre ses marques avec notre jeu mais quand on le sollicite, il est performant, ce qui est essentiel dans sa situation."

Cheslin Kolbe : "Quelques similitudes avec Dupont"

Formé à St-André-de-Cubzac en Gironde avant de rejoindre l’UBB, celui qui arbore une moustache, quelques boucles et une mini tresse dans les cheveux façon pacifique s’est bien intégré au groupe des derniers champions de France en titre 2019. Ex ouvreur comme un certain Antoine Dupont, Cheslin Kolbe leur trouve quelques points communs. "Baptiste est un jeune joueur de grand talent et plutôt mature pour son âge. Il a la chance d’avoir à ses côtés un joueur comme Antoine Dupont. S’il continue de s’en inspirer en travaillant à ses côtés, il pourrait devenir un joueur aux qualités proches car ils ont quelques similitudes. Il a une très bonne vision de jeu, plaque bien et a des qualités au pied. Evidemment, plus il jouera plus sa confiance grandira mais sa marge de progression est forte."

Qu’en pense justement ledit modèle Antoine Dupont ? "Baptiste est très tourné vers l’attaque et aime le jeu que le Stade Toulousain essaie de produire. Son entrée dans le système a été facile. C’est un jeune en pleine progression qui a bien travaillé depuis cet été. C’est peut-être plus compliqué de s’intégrer dans un club et un groupe quand on est plus jeune comme lui mais ça c’est d’autant plus bien passé qu’il n’y avait pas de nouveaux cette saison."

L’été dernier, on se souvient que l’ancien n°9 et grand espoir de l’UBB était parti précocement du club d’un président Marti déçu et en colère. Successeur potentiel à Toulouse d’un Sébastien Bézy parti lui aussi à Clermont quand Antoine Dupont est souvent en Bleu, Baptiste Germain n’a pas encore eu le temps de prouver au Stade Toulousain qu’il a eu raison de lui faire confiance. Mais ça ne saurait tarder.

Contenus sponsorisés