Icon Sport

Rey : "Les Agenais doivent avoir misé sur notre venue"

Rey : "Les Agenais doivent avoir misé sur notre venue"

Le 05/05/2021 à 18:08Mis à jour

TOP 14 - Le capitaine palois parle de la lutte acharnée pour le maintien qui lui tient tant à cœur, du déplacement capital à venir à Agen, du premier effet Piqueronies et d'Elton Jantjies.

Samedi est un jour très important pour la Section avec le déplacement attendu sur la pelouse de la lanterne rouge agenaise. Comment l'abordez-vous ?

Ça peut paraître bateau dit comme ça mais c'est la réalité, nous sommes très concentrés. Tout le monde a conscience que l'on n'a pas le droit à l'erreur. L'équipe a besoin de points. Si l'on regarde les derniers matchs d'Agen, on sait à quoi s'attendre : même si les résultats ne suivent pas, cette équipe a réalisé de belles sorties en accrochant de grosses écuries notamment.

Les supporters agenais, aussi, attendent cette rencontre avec l'espoir de voir leurs joueurs enfin remporter un match...

Comme nous ne sommes pas bien au classement, ils doivent avoir misé sur notre venue, oui. C'est un adversaire à prendre au sérieux : il a affiché un gros état d'esprit dernièrement et sait bien jouer au ballon. Ils vont jouer décomplexés, tenter tout ce qu'ils veulent... Le championnat est fait pour eux. Toute la pression est sur nos épaules avec cette guerre pour se maintenir.

Le discours du capitaine est tout trouvé, on imagine...

Il faut avant tout avoir confiance en nos moyens. Et garder à l'esprit que Agen risque de s'accrocher. Il sera aussi crucial de rester méthodique et appliqué si le score est serré. La patience peut être une des clés de ce match.

Estimez-vous avoir votre destin en mains dans la lutte pour le maintien ?

Ça nous appartient oui ou non. Car si les autres gagnent tous leurs matchs devant, on pourrait terminer derrière... Ce n'est pas complètement entre nos mains. Il reste quatre journées : nous allons affronter deux formations du top 6 et des concurrents, comme nos rivaux. Tout est encore faisable. Ce qui est sûr, c'est que l'équipe n'a pas le droit à l'erreur ce week-end.

Vous allez avoir un œil sur Bayonne-Bordeaux-Bègles, ce week-end...

Oui, on est obligé de regarder ce qui se passe ailleurs, on ne va pas mentir. Mais il ne faut pas que ça nous fasse oublier que le plus important, c'est nous.

Lucas Rey, talonneur de Pau

Lucas Rey, talonneur de PauIcon Sport

Comment le groupe arrive-t-il à gérer cette longue et éprouvante lutte du maintien ?

A la longue, ça devient compliqué. Nous sommes dans une situation délicate mais il reste une dernière ligne droite pour se sauver. Ce n'est pas le moment de commencer à se relâcher. Disons que l'on sera content quand ça sera fini et positivement.

En tant qu'enfant de la Section, on vous sait particulièrement déterminé...

Oui, pour les quelques joueurs issus du club, ça nous marque d'autant plus. Nous n'avons pas envie que la Section descende, vraiment pas. C'est une obsession de se maintenir. Il faut tout faire pour y parvenir.

Que vous apporte Sébastien Piqueronies, officiellement entré en fonction au début du mois ?

Avec Elton, ça fait un deuxième nouveau personnage au club. Ça nous fait du bien d'avoir ce vent de fraîcheur pour le mental et pour l'environnement de travail. Pour l'heure, Sébastien apporte de l'organisation dans notre méthode de travail, un cadre nouveau. Même si l'on ne faisait pas de mauvaises choses, il y avait besoin de les structurer. Et il amène un autre regard alors que l'on a tous la tête dans le guidon, le staff comme les joueurs.

Quelle impression vous a fait Elton Jantjies jusqu'à présent, alors que se profilent ses grands débuts ?

Déjà, il a l'air très content d'être avec nous. Au niveau rugby, on n'a pas encore vu énormément de choses. Ce n'étaient que des séances à l'entraînement et on ne peut pas tout juger dessus. Mais on sent de la maîtrise chez lui. Il peut amener de la confiance à l'équipe.

Contenus sponsorisés