Icon Sport

Racing : tout le monde parle de Diallo

Racing : tout le monde parle de Diallo
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 15/06/2021 à 13:03Mis à jour Le 15/06/2021 à 14:40

Le meilleur plaqueur du Racing est cette saison devenu incontournable, dans l'effectif de Laurent Travers. Il pourrait bientôt débarquer en équipe de France..

Qui aurait misé un kopek sur Ibrahim Diallo, en début de saison ? Peu de monde, soyons francs. Aujourd'hui meilleur plaqueur du Racing et membre incontournable du système francilien, le jeune homme a clairement impressionné les observateurs, au fil de cette saison. Agé de 23 ans et originaire de Sarcelles, Diallo a débarqué au Racing à l'adolescence.Il explique : « J'ai affronté le Racing avec Sarcelles, il y a quelques années de cela. Mon profil a plu à un entraîneur, qui m'a demandé de rejoindre le club. J'avais 16 ans, je crois. Au Plessis-Robinson, j'ai grandi avec Hassane Kolingar, George-Henri Colombe, Antoine Gibert... »

Il marque une pause, poursuit : « dans ma famille, pourtant, tout le monde mange foot, dort foot, vit foot... Je suis le seul à avoir choisi le rugby mais depuis le début de ma carrière professionnelle, mes parents commencent un peu à maîtriser les règles. Après les rencontres du Racing, mon père se risque même à des debriefings. Il me dit: "T'as pas assez couru, tu n'as pas été très bon en touche, t'as bien plaqué..." Ca me fait rire ». Et s'il reste une marge de progression à Ibrahim Diallo, elle se situe probablement au niveau de l'approche psychologique du sport pro : « Je dois progresser au niveau mental. Je n'ai jamais été le mec le plus concentré du monde. Au club, on me dit souvent que je suis tête en l'air. Je casse un peu tout, je tombe alors qu'il n'y a rien sur mon chemin... Voilà... C'est tout moi, ça... »

Une nouvelle fois excellent face au Stade français le week-end dernier (38-21), Ibrahim Diallo a désormais rendez-vous, à Lille, avec l'une des meilleurs troisième-lignes (Alldritt-Vito-Gourdon) du territoire. S'il l'emporte, il disputera sa première finale sous le maillot du Racing. S'il perd, il y a de fortes chances pour qu'il s'envole avec le XV de France en Australie, le 21 juin prochain....

Contenus sponsorisés