Icon Sport

Médard : "C'est terrible, quand tu vois ton pote par terre..."

Médard : "C'est terrible, quand tu vois ton pote par terre..."

Le 25/04/2021 à 11:20Mis à jour Le 25/04/2021 à 11:28

Par-delà le succès bonifié des siens (34-17) face au Racing 92 qui les rapproche des demi-finales, Maxime Médard était affecté, samedi soir, par la grave blessure de Yoann Huget, probablement synonyme de fin de carrière pour l'ailier international.

Au niveau du classement, l'opération est idéale avec ce succès bonifié qui vous place en posture très favorable pour la qualification directe en demi-finale...

Comptablement, la mission est accomplie, oui, mais le contenu n'était pas terrible. La première période n'était pas mal mais lors de la deuxième, l'équipe n'a pas réussi à mettre la main sur la ballon, la possession a été mauvaise, le jeu n'était pas en place. Après, on a quand même réussi à marquer.

La mauvaise nouvelle du soir est évidemment la blessure de Yoann Huget. Comment la ressentez-vous ?

C'est terrible, il n'y a pas de (il coupe). Je ne sais pas vraiment ce qu'il a, on verra sur les prochains jours. J'espère en tout cas qu'il va pouvoir rechausser les crampons et finir sa carrière sur un terrain.

On vous a vu à ses côtés, quand il s'est blessé...

Quand tu arrives sur la fin, la blessure devient une hantise. On en est tous deux conscients. Nous avons passé des années ensemble à batailler avec le Stade et avec le XV de France.... C'est terrible quand tu vois ton pote par terre. C'est compliqué.

Espérez-vous vraiment qu'il puisse rejouer ?

J'y crois, bien sûr que j'y crois. On verra bien ce que les examens vont donner. Ca n'avait pas l'air super, sur le coup.

L'atmosphère du match a changé, après coup, non ?

Ca a fait quelque chose... On a essayé de garder de la lucidité, de ne pas être pris par cette émotion. Après, ça y a joué. Puis les Racingmen ont mis du rythme aussi, ils ont bien tenu le ballon en jouant dans le même sens comme ils le font à l'Arena. Ca nous a bien embêtés et l'on n'a pas eu une très bonne défense.

Maintenant, c'est la demi-finale de Coupe d'Europe qui se profile face à Bordeaux. Avec son lot d'incertitudes...

Oui, il y a plein de tests covid avant... De notre côté, on va déjà se reposer. C'était un gros match, avec de l'intensité, des contacts. Il va falloir bien préparer cette demie, en étant sérieux pour ne pas reproduire cette deuxième période. De leur côté, ils n'ont pas joué depuis longtemps, on ne sait pas où ils en sont. En tout cas, même s'il n'y a pas de public, c'est chouette de disputer cette rencontre à la maison.

Contenus sponsorisés