Icon Sport

Le coup double des Toulousains !

Le coup double des Toulousains !

Le 27/02/2021 à 22:31Mis à jour Le 27/02/2021 à 23:28

TOP 14 – En plus d’avoir réussi à faire tomber Marcel-Deflande pour la première fois depuis presque deux ans, grâce à ce succès 14 à 11 ce samedi face au Stade rochelais, en match en retard de la 15ème journée, le Stade toulousain s’empare des commandes du championnat.

Il fallait remonter au 24 mars 2019 pour trouver trace d’une défaite de La Rochelle sur ses terres, et c’était déjà face à Toulouse… 706 jours plus tard, l’antre des Maritimes est tombée au terme d’un sacré combat, d’une rencontre avec peu de points mais avec énormément d’engagement, où les défenses ont longtemps pris le pas sur les attaques jusqu’à cet essai décisif en toute fin de rencontre de Yoann Huget. L’ailier haut-garonnais est alors à la réception d’un coup de pied à suivre de Zack Holmes, millimétré dans la défense sur une libération rapide et dans la continuité d’une percée de l’inévitable Pita Ahki (74’). Comme souvent, la formation d’Ugo Mola a su faire la différence dans le final, se montrant patiente et déterminée, trouvant la solution en supériorité numérique après le jaune contre Will Skelton (69’).

Avec une charnière inédite composée d’Alexi Balès et de… Cheslin Kolbe, le Stade toulousain a d’abord eu du mal dans la construction de son jeu. Et ce n’est pas un hasard de voir son adversaire mieux débuter, se montrant surtout réaliste après avoir longtemps fait le choix de l’occupation. Car sur sa première occasion construite, Lepani Botia surgit sur une transversale de Jules Plisson, au rebond trompeur (22’).

Le secteur clé du jeu au sol

La Rochelle mène 8 à 0 à la pause grâce à une autre pénalité de Jules Plisson (34’) tout en regrettant des points laissés en route par son ouvreur ; sans savoir qu’ils seront décisifs au moment de faire les comptes… À 1 sur 4 avant l’entrée d’Ihaia West qui trouvera la réussite sur sa seule tentative (61’), l’ancien Parisien a raté des munitions importantes. Toulouse a su faire le dos rond, et a aussi rehaussé son intensité défensive au retour des vestiaires, freinant au maximum les relances et permettant de récupérer des munitions autrement qu’en conquête, en raison notamment d’une touche pas toujours précise. Trois autres pénalités de Zack Holmes (44’, 56’ et 63’) en seconde période permettent au Stade toulousain de réagir après sa défaite à Lyon, et de s’emparer de cette première place du Top 14.

Contenus sponsorisés