Icon Sport

Gaëtan Barlot : "La quatorzaine, ça peut être très sympa…"

Gaëtan Barlot : "La quatorzaine, ça peut être très sympa…"
Par Midi Olympique

Le 18/08/2021 à 09:20Mis à jour Le 18/08/2021 à 10:37

Le talonneur Gaëtan Barlot revient sur sa première tournée avec le XV de France, sur son été riche en émotions et sur ses espoirs de succès avec le Castres olympique. Rafraîchissant !

Le 18 juillet, vous avez achevé votre première tournée avec les Bleus. Qu’avez-vous fait depuis ?

J’ai mis ce temps à profit pour profiter de ma famille et de mes proches. Je suis parti visiter la Côte d’Azur avec ma compagne, puis je suis allé voir mes parents dans la région de Clermont-Ferrand… Voilà, vous savez, la saison a duré un an et un mois, alors je crois que c’était très important de vraiment couper avec le rugby pour régénérer le corps et l’esprit.

Racontez-nous comment vous avez appris que vous étiez convoqué pour cette tournée…

Pour tout dire, j’avais prévu de déménager dans ma nouvelle maison castraise la semaine où l’équipe de France devait décoller pour l’Australie. J’étais donc dans mon ancien logement, au beau milieu de mes cartons, quand mon téléphone a sonné. C’était William Servat au bout du fil. Il m’a annoncé la bonne nouvelle… C’était une sacrée émotion !

Vous ne vous attendiez vraiment pas à cette convocation ?

Je me rendais bien compte que je faisais une fin de saison très correcte, à l’image de celle de mon club. Mais j’avais le sentiment qu’il y avait quand même beaucoup de bons talonneurs qui pouvaient postuler en équipe de France et qui étaient devant moi dans la hiérarchie. Et puis, malheureusement pour eux, j’ai vu Pierre (Bourgarit, N.D.L.R.) et Camille (Chat) se blesser… Ensuite, j’ai vu les équipes mobilisées pour la fin de la phase finale de Top 14 qui ont conservé leurs talonneurs. Petit à petit, l’idée que je pourrais être appelé a pris un peu d’épaisseur dans ma tête mais je n’y croyais pas vraiment…

Contenus sponsorisés