Icon Sport

"Fort caractère", "loyauté", "joueur club" : quand Collazo parle de Sazy

"Fort caractère", "loyauté", "joueur club" : quand Collazo parle de Sazy
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 23/06/2021 à 13:31Mis à jour Le 23/06/2021 à 14:52

Le capitaine rochelais, élément incontournable du système de jeu de Ronan O'Gara et Jono Gibbes, est pourtant méconnu dans le milieu. Pour apprendre à le connaître, on a demandé à Patrice Collazo, qui en fit son capitaine il y a maintenant dix ans, d'évoquer son parcours et sa personnalité.

Romain Sazy, le capitaine de La Rochelle, incarne à lui seul ou presque l'épopée contemporaine du club de l'Atlantique. Pour autant, il reste peu connu du grand public. Né dans le Tarn-et-Garonne, ancien joueur de Castelsarrasin et Montauban, le deuxième-ligne des Jaune et Noir connaît, à 34 ans et onze saisons passées au Stade rochelais, l'acmé de son rugby. Patrice Collazo, qui fut son coach de 2011 à 2018 du côté du stade Deflandre, explique en préambule : "Ce qui m'a tout de suite frappé chez lui, c'est sa loyauté, son éthique morale. Romain Sazy est un "joueur club", comme on dit. Il vit le Stade rochelais H 24".

Collazo, aujourd'hui à Toulon, fut le premier à donner le capitanat à Romain Sazy. Il poursuit : "Pour un coach, Romain est forcément un homme de confiance. J'appréciais, chez lui, la façon dont il me faisait passer les messages. Il a un fort caractère et quand il me parlait, il n'y avait aucune ambiguité : c'est plutôt rare. […] Romain Sazy, il défendait les intérêts du groupe et du club. Son profit personnel ne l'intéressait pas, c'est ce qui fait de lui un joueur à part".

Bon en touche, agressif en défense, Romain Sazy n'est pourtant pas, d'un point de vue rugbystique, le joueur le plus doué de l'effectif de Jono Gibbes et Ronan O'Gara. "Sazy n'est ni le plus costaud ni le plus rapide, enchaîne Collazo. Mais il compense par beaucoup d'autres choses. C'est un capitaine de terrain, de vie : lorsqu'il descend du bus, les autres sont tous en rang deux par deux, derrière lui. […] Quand je faisais ma compo, il faisait partie des deux ou trois noms que je couchais en premier sur la feuille."

Mais techniquement parlant, alors ? Patrice Collazo conclut : "Romain est doté d'un vrai sens de l'anticipation et du jeu, qu'il doit probablement à son passé de flanker. Dans tous les clubs, vous avez un joueur comme ça : un mec pas sélectionné en équipe nationale mais qui joue tous les week-ends. Les qualités rugbystiques, en touche ou en défense, Romain les a. Mais son "extra balle", c'est son leadership".

Contenus sponsorisés