Icon Sport

UBB : première ligne au complet

UBB : première ligne au complet
Par Rugbyrama

Le 09/09/2020 à 10:15Mis à jour

TOP 14 - Avec 5 piliers droits, 4 talonneurs et 3 gauchers, l'UBB a renforcé sa 1re ligne. Christophe Urios a voulu renforcer ce secteur en recrutant l'ancien Racingman Ben Tameifuna et un talonneur sud-africain explosif, Joseph Dweba.

Du puissant, du solide, de l'expérimenté, Christophe Urios aura cette année à sa disposition des piliers en nombre suffisant pour cette longue saison incertaine. Et pour le truculent manager bordelo-béglais, c'était une évidence."Là, où vraiment la concurrence sera rude, c'est le poste de piliers. Ils sont 4 à chaque poste. Mais si encore une fois, on a besoin de monde à ces postes-là. Mais c'est une volonté. Jouer autant de compétitions, jouer autant de matchs, il faut que l'on soit solide en première ligne. On a une concurrence qui est plus forte que l'année dernière. Elle était souhaitée." explique le technicien girondin.

"Je trouve que l'année dernière, on était un peu léger. On n'a pas eu de problèmes sur la saison. Mais je ne sais pas comment on aurait été en phase finale. En phase finale, il faut tout laisser sur le terrain, il faut être prêt. Quand tu n'es pas très nombreux, quand tu es deux au poste, cela n'est pas suffisant. Donc, on a demandé à se renforcer en terme de qualité et de puissance. Et je trouve que l'on est plus armé. Après, on verra notre saison." Les matchs de préparation ont permis d'apercevoir les nouvelles recrues qui ont fait dans l'ensemble, une bonne impression. L'UBB a sauté sur l'opportunité de recruter Ben Tameifuna, un droitier hors norme, à la puissance dévastatrice.

Top 14 - Ben Tameifuna (Racing 92) dans la défense de l'UBB

Top 14 - Ben Tameifuna (Racing 92) dans la défense de l'UBBIcon Sport

Christophe Urios ne tarit pas d'éloge sur le gaillard : "Ben a fait une bonne préparation, plutôt bien. Il s'est assez vite intégré. C'est un personnage, une personnalité même. Il nous amène cette puissance. Et aussi ce côté un peu décalé. C'est quelqu'un qui est capable de taper des drops de 50 m, par exemple. Mais après, c'est un joueur exceptionnel. Il sait tout faire, mais c'est un drôle de mec. Là, il est plutôt en forme, car il était à 146 kg, donc c'est bien. Il va nous apporter cette puissance, cette joie de vivre aussi. On en a besoin dans ce championnat aussi difficile." À 29 ans, sa concurrence avec Vadim Cobilas, un des piliers droits les plus réguliers du Top 14 sera plus qu'intéressante à suivre.

"4 compétitions" à suivre

Car l'UBB s'alignera sur 4 compétitions, comme l'explique le manager girondin. "Sans ordre de priorité, on a la Challenge Cup, on a le Top 14, il y a la champion's Cup et il y a l'équipe de France. L'équipe de France, on ne sait pas comment on va s'organiser. On ne connaît pas le calendrier, qui ils vont nous prendre, etc, dans des périodes qui seront importantes. On parle de 6 matchs. Ce n'est pas neutre 6 matchs. Cela rajoute de la pression." Aussi, 12 premières lignes ne seront pas de trop. Avec Lekso Kaulashvili, un sacré client qui a l'avantage de pouvoir jouer aussi à gauche, Lasha Tabidze qui entame sa 4e saison au club et Zakaria El Fakir, voilà la droite de la mêlée bien calée.

Dweba, talonneur marqueur

Au talonnage, la lutte pour une place de titulaire sera aussi rude. Avec Clément Maynadier, expérimenté et habitué aux joutes du Top 14, Maxime Lamothe, 21 ans, revenu de l'Aviron Bayonnais avec plein de peps et Joseph Dweba, la recrue sud-africaine, l'Union est armé. "C'est un personnage qui amène, du recul par rapport aux événements. C'est un mec qui se pose un peu moins de questions. Ce sont des joueurs qui nous amènent cette puissance, cette expérience, cette force." précise Christophe Urios. De quoi faire saliver les supporters de l'Union qui ont certainement retenu ce chiffre : 7 essais en 12 matchs de Pro 14 avec les Cheetahs. Et on n'oublie pas le jeune Connor Sa, qui va découvrir le haut-niveau cette année.

Currie Cup - Joseph Dweba (Cheetahs) contre les Golden Lions

Currie Cup - Joseph Dweba (Cheetahs) contre les Golden LionsIcon Sport

Poirot 100 % UBB

À gauche de la mêlée, Jefferson Poirot qui a décidé d'arrêter l'équipe de France, apportera toute son expérience à la mêlée girondine. Le capitaine, n'avait pu jouer que 7 matchs avec son club l'année dernière. Sa présence à elle seule, constitue une plus-value pour le club. Durant son absence internationale, Thierry Paiva, avait plus que largement tenu la barraque. Le jeune pilier formé au club a passé l'an dernier un pallier. Et on ne présente plus Laurent Delboulbes, 155 matchs de Top 14 au compteur, un joueur exemplaire.

Top 14 - Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles) face à Clermont

Top 14 - Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles) face à ClermontIcon Sport

L'Union qui avait fait la part belle à l'attaque, peut avec cette belle brochette de premières lignes, compter sur un jeu plus direct. Souvenez-vous des paroles de Christophe Urios, à la reprise de l'entraînement, en juillet dernier. " Le secteur de la première ligne a été renforcé effectivement. J'ai en mémoire, le titre de champion du monde des Africains du Sud. Ils ont été champions du monde parce qu'ils avaient une première ligne incroyable. Enfin une, deux premières lignes incroyables. Je ne suis pas plus con que les autres, je regarde. Et je me dis que cela peut être pas mal." Suffisant en tout cas, pour tenir cette longue saison et répondre aux impondérables blessures et autres indisponibilités.

Par Jean-Yves Saint-Céran

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés