Midi Olympique

Toulouse se bonifie

Toulouse se bonifie

Le 23/02/2020 à 18:42Mis à jour Le 24/02/2020 à 09:41

TOP 14 - Le Stade Toulousain a réalisé une première mi-temps avec un extrême réalisme. Holmes signe son retour d'un essai alors que Pagès conclut un exploit de Kolbe. En seconde période, Tauzin aplatit l'essai du bonus offensif après une belle action de Pagès, encore lui. Montpellier s'est relancé avec un essai de Nadolo, mais Lebel annihile les chances adverses.

Revoilà Toulouse dans le top 6 ! Les Stadistes ont dominé Montpellier (25-7), ce dimanche en clôture de la 16e journée de Top 14. Nettement plus pragmatiques que leurs adversaires, les « Rouge et Noir » ont inscrit quatre essais dans cette rencontre. Après les trois réalisations de Zack Holmes (7e), Pierre Pagès (34e) et Lucas Tauzin (63e), Nemani Nadolo (71e) a cru priver les Haut-Garonnais du bonus offensif. Mais quelques secondes plus tard, un cadeau donné à Matthis Lebel (72e) a permis aux joueurs d'Ugo Mola de sécuriser une précieuse victoire à cinq points.

De son côté, le MHR a bénéficié de nombreuses actions, mais a manqué de réalisme durant ses temps forts. Nouveau revers à l'extérieur pour la bande à Benoît Paillaugue. Un succès qui fait du bien pour le Stade Toulousain. Après la déception de La Paris La Défense Arena, les champions de France en titre enchaînaient une nouveau rendez-vous important, cet après-midi. À domicile, où ils n’ont plus perdu depuis novembre 2018 et 25 matchs consécutive, les coéquipiers de Jerome Kaino n’avaient presque pas le droit à l’erreur pour ne pas être décrochés au classement.

Le réalisme, clé de la rencontre

Et quand le Stade Toulousain accélère… Montpellier ne peut que s’incliner. Même avec l’impression de subir la domination adverse, les Haut-Garonnais savent appuyer sur le bon bouton, au bon moment. Tout le contraire d’un MHR perdu dans les 22 mètres adverses. Septième minute de jeu, Toulouse a laissé passé un début de match poussif pour planter le premier essai du match sur sa première occasion. Après la demi-heure de jeu, les appuis de Cheslin Kolbe, passeur du décisif pour Pierre Pagès, provoquent une deuxième lame difficile à encaisser pour Montpellier.

Des Cistes entreprenants, peut-être même plus complets, mais pour qui le sens du pragmatisme n’avaient visiblement pas fait le court déplacement. Avec près d’une dizaine d’en-avants dans la zone de vérité, les protégés de Xavier Garbajosa ont laissé échapper la quasi-totalité de leurs temps forts. Seul Nemani Nadolo, bien trop tard, est parvenu à trouver la faille. Sans être brillant, le Stade Toulousain repart de plus belle à domicile et retrouve le wagon des qualifiables. De son côté, Montpellier continue de voyager à vide, avant la réception du Racing 92 dans une semaine.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés