Midi Olympique

Revue de l'élite : Bouthier, un bleu sur le trône des arrières

Revue de l'élite : Bouthier, un bleu sur le trône des arrières
Par Midi Olympique

Le 12/06/2020 à 17:03Mis à jour Le 12/06/2020 à 17:05

TOP 14 - Passé du Pro D2 à l’équipe de France en seulement six mois, de la Fédérale 1 à l’élite mondiale en moins de quatre ans, le Montpelliérain est une belle histoire du rugby français. Ses performances, pourtant, justifient ce nouveau statut.

Pour Anthony Bouthier, le temps s’est soudainement accéléré. Pas que sa grande qualité soit franchement nouvelle, quand il semblait déjà si à l’aise et "facile" sur les terrains de Pro D2, avec Vannes. C’est son exposition, en Top 14 avec Montpellier puis sous le maillot de l’équipe de France, qui l’a projeté en avant.

Vidéo - De la Fédérale 1 aux portes du Crunch : "S’imposer serait la consécration d’un voyage pour Bouthier"

01:48

Trop vite ? Le joueur, titularisé à l’arrière du XV de France pour l’ouverture du Tournoi des 6 Nations face aux amis anglais, a eu tôt fait de prouver qu’il avait les épaules pour un tel destin.

"Garba" en VRP

Son nom, pourtant, comptait parmi les surprises de la première liste de Fabien Galthié. Bouthier cumulait alors seulement onze matchs de Top 14 et trois de Coupe d’Europe sur son CV, a déjà 27 ans. C’est son entraîneur, Xavier Garbajosa, qui avait alors soufflé son nom au nouveau staff bleu. "Personne ne le connaissait et on peut se poser des questions sur un garçon de 27 ans qui arrive de Vannes… Là, on parle de très haut niveau. Je comprends que Fabien n’ait pas eu l’idée de le suivre. Il aurait pu me rire au nez ! Le staff est venu discuter de joueurs déjà confirmés comme Willemse ou Camara, et on a parlé de mecs qui me donnaient satisfaction, pour qui je pressentais des accointances pour le niveau international et qui y sont aujourd’hui (Ngandebe, Reilhac, Haouas, Martin). Sauf Anthony pour lequel j’ai été un peu insistant." L’ancien entraîneur du Stade rochelais insiste. "Je connais Fabien, avec qui j’ai joué, ses convictions et ses idées. J’étais persuadé qu’Anthony pouvait correspondre à son projet de jeu. Mais il s’est offert cette chance. J’ai juste été un facilitateur, comme en soirée quand un pote a du mal à draguer (rires). Il ne me doit rien."

Un arrière complet… et polyvalent

De cette saison de Bouthier, une image restera finalement plus que les autres, symbole de cette trajectoire éclaire : ce jeu au pied colossal, à la 26e minute du crunch. Une ogive expédiée sur un ballon récupéré par les Bleus devant leur ligne d’en-but et qui déposait toute l’arrière-garde anglaise pour sortir en touche, quatre-vingt-dix mètres plus loin. Un assommoir pour le XV de la rose.

Top 14 - Anthony Bouthier (Montpellier)

Top 14 - Anthony Bouthier (Montpellier)Icon Sport

Le réduire à cette longueur au pied sera pourtant lui faire injustice. Garbajosa explique encore : "Le bagage technique, il l’avait à Vannes. Il jouait 10 ou arrière, avait les deux pieds, la capacité à lire le jeu et à faire les bons choix. […] Anthony pige le rugby, a de bons appuis et une vraie accélération. Il est complet. Il est passé plusieurs fois en 10 et a changé le cours des matchs. Il y a aussi commencé et a été très bon. Il bute, a la faculté à bien faire jouer. Si je dois le mettre à l’aile pour dépanner, il reste important dans mon système." Et, désormais, dans celui du XV de France.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés