Icon Sport

Retour sur terre pour la Section

Retour sur terre pour la Section
Par Rugbyrama

Le 08/10/2019 à 15:09

TOP 14 - Plus dure est la chute. La Section paloise était pourtant prévenue. Le Racing 92 devait se racheter par n'importe quel moyen. Les Franciliens y ont mis du coeur, et la manière. Aux dépens d'une Section paloise jamais à la hauteur des précédentes journées. Et le leader lyonnais se profile à l'horizon...

Ils ont dû avoir mal à la tête, ceux qui ont répondu présent à la demi-journée de rugby proposée par la Section paloise, dimanche matin. Déjà, ils ont eu la "joie" de se lever tôt pour s'asseoir devant un écran géant aux couleurs ternes, mais sans doute plus vives que le jeu proposé par un XV de France, venu poussivement à bout de valeureux Tongiens. Mais non content d'avoir eu à fournir un effort considérable pour supporter ce douloureux spectacle, les supporters Vert et Blanc n'ont même pas eu droit à un lot de consolation made in Béarn. Dépassés dans tous les secteurs du jeu, c'est une bien piètre prestation qui a été livrée au Hameau par des joueurs pourtant soucieux de défendre leur clocher avec un peu plus d'entrain.

Mais malgré l'impulsion donnée par la charnière Slade Marques en début de rencontre, les Palois n'ont jamais réussi à emballer le match et concrétiser leurs quelques temps forts. Tant mieux pour le Racing 92 qui n'en demandait pas tant. La victoire des Racingmen (3-31) est donc à oublier au plus vite dans le vestiaire béarnais. Gageons qu'il s'agissait d'un jour sans ; cela arrive, mais le spectacle proposé semblait à des années-lumière des qualités dévoilées par Pau en ce début de saison.

Lyon, miracle attendu

Ce serait enfoncer une porte ouverte que de dire qu’il faudra bien sûr faire mieux le week-end prochain face au leader invaincu qu’est le LOU. Mais c’est en substance le message que vont devoir se répéter les Palois cette semaine, tout en retravaillant tous les secteurs où ils ont été tout bonnement absents face au Racing : touche et mêlée en souffrance et une conquête revue à la baisse en comparaison des cinq premières journées, jeu au sol dominé, manque de soutien… les points à revoir avant d’affronter le leader du Top 14 sont nombreux. Mais Nicolas Godignon, co-manager de la Section, et quelque peu dépité bien sûr après le match du Racing n’a pas manqué de le rappeler : “on n’a pas donné de raison après la victoire à l’extérieur à Clermont, on n’a pas d’explication vraiment non plus après cette défaite”.

Mais ce serait taper trop durement sur la Section que de les juger comme étant retombés dans leurs travers. Ceux affichés face au Racing étaient trop gros pour ne pas plaider le fait que les Palois sont juste passés à côté de leur match. Face à une équipe qui avait le couteau entre les dents, cela ne pouvait juste pas fonctionner. Mais la douloureuse risque également d’être salée face à Lyon si les Béarnais ne reviennent pas rapidement au niveau de jeu affiché depuis le début de la saison. Face à l’équipe la plus efficace du championnat, (à 4,6 essais par match en moyenne, excusez du peu…), c’est un peu plus que de la simple vigilance que devra retrouver la Section paloise pour faire bonne figure. Si Clermont était un match exceptionnel, ce déplacement au Lou pourrait donc prendre des allures de miracle.

Reste désormais à savoir si les Palois s’y déplaceront en victimes expiatoires, ou avec l’appétit d’une équipe sans complexes. Pour l’instant, Pau a plus l’aspect d’un caméléon, et surprend dans le très bon... comme dans le très mauvais. Pour continuer à tutoyer les sommets (Pau est passée de la troisième à la sixième place après la sixième journée et sa défaite face au Racing), il faudra donc revenir aux fondamentaux, pour espérer pouvoir titiller le LOU… et éviter une nouvelle déroute.

Par Pierre Bergot

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0