Icon Sport

Reggiardo : "Nous voulons rendre les gens heureux"

Reggiardo : "Nous voulons rendre les gens heureux"
Par Midi Olympique

Le 23/02/2020 à 10:48Mis à jour Le 23/02/2020 à 15:28

TOP 14 - Magie de ce Top 14 passionnant et très serré, les Castrais reviennent à quatre points du top 6 après cette victoire contre Pau. Pas de quoi griser le manager tarnais.

On imagine que vous êtes un manager heureux après ce succès, le deuxième consécutif pour l'équipe ?

Mauricio Reggiardo : Je crois que la victoire est significative car nous avons affronté une très belle équipe de Pau. Les Palois ont fait un très bon match et sont venus avec beaucoup d'intentions. De notre côté, on arrive à produire trente minutes de très bon niveau et puis, sur une faute de main, on se met sous pression. De cette erreur découle le seul essai que l'on encaisse, mais Pau a dû batailler quasiment dix minutes dans notre camp pour parvenir à l'inscrire. Tout cela est positif.

La défense a plutôt bien fonctionné, ainsi que la touche …

M.R. : Oui. Mais nous n'avons pas eu le rendement que nous aurions voulu en mêlée. La touche et la défense ont répondu présent. On a produit de très bonnes séquences offensives, aussi. Plus généralement, je tiens à souligner le comportement de tout le groupe. Il y a des garçons qui ne sont pas entrés en jeu, comme Kévin Firmin ou Julien Caminati ou des gars comme « Rado » (Ludovic Radosavljevic, N.D.L.R.) qui a joué quatre petites minutes en fin de match. Ces joueurs là ont un état d'esprit exemplaire et c'est aussi grâce à eux que l'on avance. Ils savent mettre leur ego de côté pour se mettre au service du collectif et de l'institution CO.

Vous avez aussi su faire des choix forts, en sortant prématurément votre droitier Wilfrid Hounkpatin…

M.R. : Notre mêlée n'était pas très bien en place et il me fallait envoyer un signe positif à l'arbitre. Ça me fait mal au cœur de l'avoir sorti mais à ce moment-là du match je devais trouver des solutions. J'ai donc fait appel à Daniel Kotze.

Avec neuf points pris sur les deux derniers matchs, voilà que le CO pointe à nouveau aux abords du top 6. De quoi changer à nouveau les objectifs du club ?

M.R. : Non, le club joue le maintien. Tout va trop vite chaque semaine dans ce championnat. On a gagné les deux matchs que nous devions gagner. On a amélioré le contenu de notre rugby. Quand on a le ballon, quand on entre dans le camp adverse nous sommes capables de faire de très belles choses et de mettre l'adversaire sous pression. On ne joue pas petit bras, on a du caractère, on prend le jeu à notre compte et on n'attend rien de personne. Jouer le maintien demande d'avoir ces qualités là. Les autres résultats (victoires de Bayonne et Agen notamment, N.D.L.R) nous prouvent qu'aucune équipe ne lâche prise. Il ne faut surtout pas se griser.

Quid du déplacement à Bordeaux-Bègles la semaine prochaine ?

M.R. : On ira chez le premier du championnat, une équipe qui marche sur l'eau. Je n'ai pas trop envie de déjà basculer sur ce match. Nous y penserons lundi. Je préfère savourer. On a retrouvé le sourire dans le vestiaire. Samedi soir, cela faisait 28 jours que nous avions perdu contre le Racing (27-0, N.D.L.R.), c'était le bon jour pour basculer sur une autre dynamique. L'équipe a mangé son pain noir pendant ces 28 jours. Les Castrais sont heureux et c'est là notre ambition : rendre les gens heureux.

Propos recueillis par Davis Bourniquel

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés