Rugbyrama

Raconte-moi ton premier essai en pro… Wayan de Benedittis

Raconte-moi ton premier essai en pro… Wayan de Benedittis
Par Rugbyrama

Le 01/01/2020 à 15:05Mis à jour Le 01/01/2020 à 18:50

TOP 14 – Le Castres Olympique s’est incliné contre Clermont au stade Marcel-Michelin (39-22). Si la rencontre a été largement dominé par l’ASM en première mi-temps, c’est le CO qui s’est plutôt montré à son avantage dans le second acte. Le jeune pilier Castrais de 20 ans Wayan de Benedittis a eu la joie de marquer son premier essai en professionnel.

Une joie qui n’enlève pas la déception du résultat final, mais un moment dont il se souviendra forcément toute sa vie.

C’est toujours un instant particulier pour les supporters d’une équipe ou de l’autre de voir l’un de ses joueurs plonger dans l’en-but pour inscrire son premier essai de la saison. C’est encore plus particulier quand c’est le premier essai professionnel du joueur, qu’il a que 20 ans et qu’il joue là son 10e match avec les pros. Ce dimanche, Wayan de Benedittis a inscrit son premier essai sous les couleurs du Castres Olympique. Si son équipe a été dominée, elle a su réagir en deuxième mi-temps à l’image de cette réalisation partie d’une touche dans les 22 mètre clermontois. Le jeune pilier gauche du CO raconte :

" L’action part d’une touche pour nous. On la négocie bien, on enchaîne devant avec Nkinsi notamment. Puis Rory me sert sur sa droite. À ce moment-là, il n’y avait pas forcément de surnombre de notre côté, mais il y a une bonne course de Christophe Samson qui vient arrêter la défense. Moi, je viens chercher un joueur à son intérieur, il loupe son plaquage puis je passe entre deux joueurs, un centre et un troisième ligne il me semble. Sur les dix derniers mètres, je résiste au retour de l’arrière et je raffûte un pilier pour aller aplatir mon premier essai"

Un essai loin d’être évident donc, mais le pilier gauche a su faire preuve de beaucoup de mobilité et de vivacité pour se défaire de cinq plaquages sur cette action. Un premier essai en professionnel donc, avec le club qui l’a formé, forcément il y a de l’émotion pour le jeune joueur : "C’est toujours particulier de marquer un essai. Surtout à mon poste, on n’est pas des finisseurs. Le fait de mettre un essai comme ça, un peu esthétique, ça fait plaisir".

Une première réalisation dont il se souviendra puisque toute sa famille avait fait le déplacement pour l’occasion : "Je suis originaire de Grenoble, donc pas très loin de Clermont. Je pense que la joie a été encore plus forte parce qu’il y avait toute ma famille dans les tribunes. Le fait que ce soit mon premier essai, devant ma famille, c’était un rêve qui devenait réalité. Depuis tout petit, j’ai toujours rêvé de marquer un essai en pro, de rendre fier ma famille, mes proches et c’est ce que j’ai fait lors de ce match".

Un essai qui n’enlève pas la déception

À 20 ans, le pilier gauche du Castres Olympique est déjà très mature. S’il est évidemment très heureux d’avoir marqué son premier essai avec les professionnels, il n’oublie pas la défaite et sa performance individuelle. "Malgré mon essai, ça a été compliqué pour moi, surtout dans le secteur de la mêlée. Je suis tombé sur deux bons piliers droits internationaux (Slimani et Zirakashvili), ils m’ont beaucoup appris sur ce match, car le poste de pilier, c’est un poste qui n’est jamais acquis. Il y a toujours plus fort que moi, toujours plus malin. Et ça me montre tout le travail qu’il me reste pour arriver à ce niveau-là".

Wayan de Benedittis est conscient de tout le travail qui lui reste à accomplir pour devenir un excellent joueur à son poste. Pour cela à chaque entraînement, il écoute tous les conseils de ses aînés, comme il nous le confie : "Le fait d’avoir des joueurs très compétent à mon poste au CO m’a aidé à élever mon niveau en mêlée et dans le jeu courant. Tudor Stroe et Antoine Tichit n’hésitent pas à me donner des astuces, des clés pour m’améliorer".

Le jeune homme sait qu’il lui reste du travail pour devenir un titulaire avec le Castres Olympique, il profite de chaque instant à l’entraînement pour s’améliorer. De chaque minute de temps de jeu pour montrer à son manager Mauricio Reggiardo qu’il a le potentiel. Et cet essai, marqué contre Clermont, est aussi une façon pour lui de se faire remarquer. Il sera sûrement du déplacement périlleux du CO au stade Félix-Mayol pour y affronter Toulon. Une équipe avec de très bons piliers. Un nouveau défi à relever pour Wayan de Benedittis.

Par Damien Souillé.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés