Icon Sport

Pau se sent si bien là-haut

Pau se sent si bien là-haut
Par Rugbyrama

Le 06/10/2019 à 09:00Mis à jour Le 06/10/2019 à 09:21

TOP 14 - 5 points en 2 rencontres face à des cadors du Top 14, c’était bon an mal an l’objectif fixé par le staff des Vert et Blanc. Mais l’appétit vient en mangeant, et la Section, privée de dessert à Toulouse veut se rattraper face au Racing.

Comment se sent-on après un rush de trois semaines, parsemés de deux déplacements chez les finalistes de la saison passée ? Pas trop mal, merci, pourraient vous répondre les joueurs de la Section et leur staff. Alors que l’opération comptable de ces deux dernières journées ont permis aux Palois de conserver sans trembler leur troisième place au classement général, l’heure des comptes n’a cependant pas encore sonnée. Car la frustration peut-être handicapante, mais elle sait aussi être bonne conseillère. Au soir de la défaite d’un petit point à Ernest-Wallon, Nicolas Godignon, co-manager de la Section avait un discours mi-figue mi-raisin. Et savait visiblement déjà sur quels secteurs travailler pour rendre son équipe encore plus complexe à jouer.

Retrouver une conquête irréprochable

Performante à Clermont, la conquête, face à Toulouse, a suscité quelques interrogations. Si la mêlée continue d’être le point fort de la Section, la touche a “balbutié”, aux dires de Nicolas Godignon. Et les ballons perdus ou de récupération sont toujours aussi difficilement négociés par les Béarnais. À Toulouse, c’est sans doute sur ce point, comme face à Montpellier, que la Section a manqué le coup parfait. Mais les phases de jeu continuent leur opération séduction. Bien organisés sur leurs séquences, au moins en deuxième période face à Toulouse, il n'a manqué aux Palois qu'un démarrage propre, mais aussi un peu de réussite. Demandez à Watisoni Votu ce qu’il en pense…

Top 14 - Quentin Lespiaucq (Section paloise)

Top 14 - Quentin Lespiaucq (Section paloise)Icon Sport

Les Béarnais continuent donc de séduire et de confirmer leurs bonnes dispositions de ce début de saison. Et ce n’est pas Quentin Lespiaucq qui dira le contraire. Lors de la conférence d’avant-match cette semaine, le capitaine palois confirmait le ressenti général : “On a engrangé de la confiance. Même si face à Agen, le contenu n’était pas positif, il y a eu deux victoires à la maison. On construit plus facilement. Le point ramené de Toulouse vient consolider ces bases du début de saison, où on se voulait conquérant”.

Une revanche à prendre face au Racing

Pour cette sixième journée, les Palois accumulent les objectifs. Premier d’entre eux, garder le Hameau inviolé. C’était le but fixé en priorité par les joueurs qui avaient connu la saison passée, et ses trop nombreuses défaites devant le public palois. Charly Malié s’est chargé cette semaine de le rappeler, et même si le refrain a été entendu quasiment avant chaque match à domicile, la piqûre de rappel n’a rien d’un poncif pour les Vert et Blanc. “On a pour but de garder le Hameau comme un terrain difficile à jouer. L’an dernier c’était trop facile. Et dimanche, ce sera compliqué, c’est un gros morceau qui vient, et ils sont dans une position difficile. Mais on sait de quoi ils sont capables, ils ont d’excellents joueurs, donc ce sera une grosse opposition”.

Top 14 - Charly Malié (Section paloise)

Top 14 - Charly Malié (Section paloise)Icon Sport

D’autant que les dernières prestations des Racingmen ne sont pas à la hauteur des attentes. Le charismatique président des Franciliens, Jacky Lorenzetti y est d’ailleurs allé de sa soufflante maison, le week-end dernier, après la nouvelle déconvenue récoltée par ses joueurs à la maison, face au leader lyonnais (défaite 31-20). Le Racing 92 est avant-dernier du championnat et ne veut plus laisser traîner de points en route, pour répondre aux attentes initiales. Au point que chaque joueur a été convoqué en entretien individuel par Laurent Travers. Avec une victoire et quatre défaites, la crise n’est pas loin.

Un effectif quasi inchangé

Pau est donc prévenu, c’est une bête blessée qui se présentera dimanche midi au Hameau. Une bête qui les avait d’ailleurs battus en match de préparation cet été. Mais entre temps, la Section s’est rassurée. Et pourra en prime compter sur de nouveaux retours, additionnés à ceux enregistrés la semaine passée. Parmi eux, celui très attendu de Jesse Mogg. L’Australien, absent depuis avril dernier, a enfin pu participer à une séance d'entraînement complète. Mais Fred Manca, le co-manager a précisé la situation en conférence de presse : “On est en communication permanente avec lui. Quand il se sentira prêt, on verra. Mais il y a des signes encourageants”.

En revanche, Benson Stanley est très incertain après un choc face à Toulouse. Atila Septar, lui, sera éloigné des terrains pour deux mois, la faute à une rupture partielle du croisé postérieur. Pour le reste, le groupe reste quasiment identique à celui qui a affronté le Stade Toulousain.

Ces derniers seront en charge d’assurer la continuité du spectacle, après la diffusion au matin, du match France-Tonga au mondial japonais, qui sera retransmis au Hameau. Ce sera donc portes ouvertes de bonne heure pour les supporters palois. Mais pas pour les Racingmen. La consigne, là, est entendue…

Par Pierre Bergot

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0