Icon Sport

Paris à la recherche du temps perdu

Paris à la recherche du temps perdu
Par Rugbyrama

Le 08/11/2019 à 17:06Mis à jour Le 08/11/2019 à 17:26

TOP 14 - Dernier du Top 14, le Stade français espère décrocher un match référence face au Racing 92 (dimanche, 16h50) pour oublier un début de saison catastrophique. Que ce soit sur le terrain ou dans sa volonté de retrouver une identité forte, le club parisien n’a plus de temps à perdre.

Il n’y a pas d’hommes providentiels. Enfin, presque. Prenez le Stade Français Paris. En l’absence de ses internationaux, et pas des moindres, le club parisien n’a pu échapper au spectre d’un début de saison désastreux. Aujourd’hui dernière du TOP 14 avec seulement 9 points et une défense en lambeaux (285 points encaissés dont 32 essais, NDLR), la formation de Heyneke Meyer affiche le profil parfait d’un candidat à la relégation. Dans un tel contexte, le derby face au Racing 92 disputé à Jean-Bouin (dimanche, 16h50) s’avance comme le match charnière par excellence. Une défaite assommerait peut-être définitivement les Soldats Roses. Une victoire provoquerait un nouvel élan au sein d’une équipe qui a déjà démontré dans un passé récent qu’elle pouvait se sublimer dans l’adversité.

Fickou attendu comme le messie

Les retours du deuxième-ligne Paul Gabrillagues, du demi d’ouverture Nicolas Sanchez, au demeurant décevant sous le maillot des Pumas lors de la Coupe du monde au Japon, du trois-quarts aile Waisea et bien sûr du centre Gaël Fickou devraient permettre de de stopper l’hémorragie et de relancer la machine parisienne. Auteur de neuf essais en 16 matchs l’an passé, tous comme titulaire, Fickou devra ainsi faire oublier un recrutement durant l’intersaison qui, sur certains postes, interroge encore. En revanche, le technicien sud-africain devra patienter jusqu’à la mi-novembre pour s’appuyer sur le troisième-ligne et capitaine de l’Argentine Pablo Matera.

Top 14 - Gaël Fickou (Stade Français) contre Clermont

Top 14 - Gaël Fickou (Stade Français) contre ClermontIcon Sport

Les premiers effets Lombard ?

Ce derby, qui n’a pas encore cette saveur propre aux affrontements fratricides, doit également permettre aux coéquipiers de Yoann Maestri de renouer avec un état d’esprit conquérant. S’il est encore trop tôt pour réveiller le glorieux passé parisien des années Guazzini, l’arrivée de Thomas Lombard comme directeur général peut néanmoins insuffler dès à présent un supplément d’âme. "Notre étincelle, notre base de travail, c’est le passé", lançait cette semaine l’ancien trois-quarts parisien, sacré en championnat en 1998, 2000, 2003 et 2004, lors d’une rencontre avec les supporters et les abonnés. Sans tomber dans un passéisme forcené, le Stade français est plus que jamais à la recherche du temps perdu.

Test match - Thomas Lombard (nouveau Directeur général du Stade français) avec Eduard Coetzee (Afrique du Sud)

Test match - Thomas Lombard (nouveau Directeur général du Stade français) avec Eduard Coetzee (Afrique du Sud)Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0