Icon Sport

Palis : "Si je suis bon sur le terrain, les opportunités viendront"

Palis : "Si je suis bon sur le terrain, les opportunités viendront"
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 25/07/2020 à 11:39Mis à jour Le 25/07/2020 à 11:44

TOP 14 - Auteur d'une bonne saison sur le plan individuel l'année dernière, l'arrière tricolore du CO aborde la reprise avec une envie féroce, d'autant qu'il sera en juin prochain en fin de contrat...

Comment avez-vous vécu le confinement ?

J’étais en famille, du côté de Gaillac où je possède une maison avec du terrain sur les bords du Tarn. J’en ai profité pour m’occuper de l’extérieur, car la végétation avait poussé partout ! Cela m’a pris pas mal de temps et tant mieux. J’ai pêché, j’ai profité des petites choses que l’on ne fait pas souvent. On a pas mal cuisiné aussi, et je ne suis pas mécontent de certaines recettes ! J’ai notamment testé une recette avec des petites asperges sauvages du Tarn que l’on appelle des « respounchous ». Un régal !

Comment avez-vous fait pour vous tenir en forme durant le confinement ?

Il était délicat de travailler en muscu car je n’avais que deux haltères à disposition. Je n’ai pas pu travailler avec des charges lourdes comme en club mais j’ai fait travailler mon imagination et j’ai réussi à limiter la casse, à ne pas perdre trop de poids. En revanche j’ai beaucoup couru. Je le faisais quasiment quotidiennement car j’ai eu accès à un terrain de foot situé jusqu’à côté de la maison. In fine, j’ai fait beaucoup de physique. J’ai même pu buter, car il était important de garder le feeling de la frappe sur le ballon.

Comment s’est déroulée la reprise ?

Heureusement, elle a été très progressive. On a commencé par retravailler en musculation avant de passer aux séances dures, de course et de physique. Tout s’est bien passé, même si les premières séances de musculation ont laissé de belles courbatures les premiers jours… J’avais mal partout mais ça faisait du bien de retrouver cette sensation.

Où en êtes-vous de votre agenda ?

Cela fait trois semaines qu’on a repris l’entraînement collectif, à base de « fitness games » pour mêler rugby et physique. Là, nous commençons à nous pencher sur le plan de jeu, afin de mettre les choses en place pour les matchs amicaux. On le travaille au moyen d’ateliers techniques, et d’oppositions à 15 contre 15. Cette semaine nous sommes en vacances, on reprend lundi prochain et on basculera sur les matchs amicaux qui vont vite arriver.

Cette reprise doit aussi être particulière, de nombreux joueurs emblématiques du CO ont mis un terme à leur carrière ou sont partis…

C’est vrai, ça fait un peu bizarre. On voit encore Capo car il est toujours au club mais les autres ne sont plus là. C’est une nouvelle transition, comme celle que nous avions connue lors de la deuxième année après l’arrivée de Christophe Urios. Cette année c’est pareil, il faut s’adapter et tout faire pour intégrer les recrues du mieux possible. Mais j’ai toujours trouvé qu’à Castres, les recrues se mettaient vite au diapason de l’équipe...

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur www.midi-olympique.fr.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés