Getty Images

Oscar de la semaine : Plisson, le retour en grâce

Oscar de la semaine : Plisson, le retour en grâce
Par Midi Olympique

Le 30/12/2019 à 09:03Mis à jour Le 30/12/2019 à 10:48

TOP 14 - Son départ du Stade français a été comme une renaissance pour l'ouvreur aux 18 sélections. Contre Agen, Jules Plisson a encore une fois prouvé qu'il avait largement sa place au Stade rochelais, un cador du championnat.

Quel récital ! Pour sa deuxième titularisation seulement en Top 14 sous les couleurs rochelaises, Jules Plisson a été étincelant, ce dimanche face à Agen. L’ancien Parisien, débarqué cet hiver en Charente-Maritime, a rappelé à tous — à commencer par son ancien club, où il était laissé de côté — quel joueur il peut être, dès lors qu’il est en confiance. Cette confiance que le Stade français ne lui accordait plus depuis trop longtemps, l'international français (28 ans, 18 sélections) l'a retrouvé dans un club qui paradoxalement joue plutôt le haut du tableau. Une véritable aubaine pour ce joueur talentueux.

Champions Cup - Jules Plisson (La Rochelle) contre les Glasgow Warriors

Champions Cup - Jules Plisson (La Rochelle) contre les Glasgow WarriorsIcon Sport

À son crédit, une gestion impeccable du jeu de ligne rochelais et, surtout, deux gestes d’immense classe : une passe sautée, sur quinze mètres, du revers de la main droite façon chistera pour envoyer Rattez à l’essai ; quelques minutes plus tard, une passe au pied à haut risque, depuis ses 22 mètres pour son ailier Jules Favre. Le choix était audacieux, avec une marge de manœuvre restreinte. Son exécution fut sublime et amena l’essai d’Aguillon, le quatrième des Rochelais. Du grand art. Et surtout, un déclic pour un Stade rochelais dominant mais qui n'avait pas pu prendre le large avant la pause. Par ailleurs, le 5 sur 6 face aux perches a rassuré les siens. Jules Plisson a endossé son costume d'homme providentiel et celui-ci lui sied à merveille. Le public de Marcel-Deflandre a en tout cas apprécié l'apport sur la rencontre du demi d'ouverture, qui semble déjà trouver de jolis automatismes avec le reste de sa ligne de trois-quart. Après le départ de Maxime Lafage et un Brock James qui a fêté ses 38 ans, Jules Plisson offre peut-être plus qu'une alternative à Ihaia West, absent ce dimanche contre le SUA.

Vidéo - Thomas, Plisson, Chat, Sobela... le XV de la 12e journée

02:36
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés