Other Agency

Le MHR fait tomber le leader

Le MHR fait tomber le leader

Le 30/11/2019 à 22:37Mis à jour Le 01/12/2019 à 10:32

TOP 14 - Montpellier a signé une victoire significative au GGL Stadium en dominant Lyon (33-8), décrochant par la même occasion un bonus offensif mérité au regard de sa nette domination.

Finalement, il n’y a pas eu match… c’est un peu ce qui ressort à chaud de ce duel. Car les Montpelliérains ont vite pris les commandes, sous la pluie ce qui n’a pas aidé au jeu, avant de gérer leur avance pour sécuriser leur point de bonus offensif dans une seconde période au rythme peu soutenu. Mais les hommes de Xavier Garbajosa ne vont pas s’en plaindre, ils ont livré une première période plus que séduisante et qui pourra être rangée tout en haut de leur première partie de saison. L’on pourrait d’ailleurs dire la même chose pour les hommes de Pierre Mignoni, avec un classement inverse tant ils sont passés à côté !

L’essai pour l’honneur de Xavier Mignot après la sirène n’y changera rien (80’+4), lui qui est à la réception d’une transversale d’un Jonathan Wisniewsi en difficulté, comme toute son équipe. Car il aura fallu attendre la 51e minute pour voir l’ouvreur lyonnais marquer les premiers points du leader du Top 14 sur pénalité ; alors que les Gones se présentaient dans l’Hérault avec un statut de meilleure attaque du Top 14 ; une attaque perturbée et muette.

La meilleure défense a cédé

Il faut surtout mettre en avant le travail des Cistes durant le premier acte, avec des efforts récompensés dès l’entame par la réalisation de Nemani Nadolo (8’), profitant d’un travail de ses avants pour venir fixer la défense et la faire reculer. L’ailier soigne plus que jamais son retour, après déjà une prestation remarquée en coupe d’Europe. Retour ensuite à du classique au GGL Stadium, à savoir un ballon porté magnifié par un essai de Bismarck du Plessis, pour son premier match de la saison en championnat (32’). Louis Picamoles place même son équipe dans le bonus offensif avant la pause, sur le même exercice (37’).

Il n’y a ensuite pas grand-chose à ressortir d’une seconde période davantage marquée par des maladresses, mais qui voit Nicolas Van Rensburg sécuriser à la fois la victoire et ce point supplémentaire qui peut s’avérer précieux, venant terminer une belle action collective sur la largeur, impulsée par les entrants et faite de jeu après-contact et de prises d’intervalles (72’). Youri Delhommel clôturera ensuite le festival (77'), de quoi satisfaire totalement les Montpelliérains.

Crédit photo de couverture : Fabrice Chort / MHR

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0