Icon Sport

Montpellier a gagné contre des Brivistes généreux et bonifiés

Montpellier a gagné contre des Brivistes généreux et bonifiés

Le 04/01/2020 à 22:32Mis à jour Le 04/01/2020 à 23:05

TOP 14 - Ce samedi soir, la treizième journée de Top 14 a vu la courte victoire de Montpellier sur Brive 29-26. Malgré une large domination, le MHR n’a pu marquer que deux essais face à la solide défense briviste. Les Corréziens ont même marqué un essai de près de 80m dans les arrêts de jeu pour ramener un bonus défensif mérité.

En fait, le momentum de ce match aura été le tout dernier essai de Brive, synonyme de bonus défensif, le tout inscrit dans les arrêts de jeu ! Après avoir touché le poteau sur une pénalité quelques secondes auparavant, Thomas Laranjeira venait de marquer la pénalité qui permettait de croire en un improbable bonus défensif en cas d’essai de dernière seconde. Et c’est ce qui s’est produit. Les hommes de Davidson ont relancé de leurs 22m en osant se faire des passes debout comme après une percée décisive de Kamikamica. Avantage en cours, Jurand a pris le relais et c’est Laranjeira venu à hauteur qui a résisté au dernier défenseur pour marquer cet essai.

Cette action symptomatique de l’acharnement du promu pourrait compter dans la saison de ces candidats au maintien. En effet, elle a le triple avantage de prouver combien les Corréziens ne lâchent pas, de leur permettre de ramener un point mérité de ce déplacement, tout en profitant du faux pas d’Agen à domicile un peu plus tôt. Pour en arriver là, les Cabistes se sont surtout appuyé sur leur courageuse défense avec aussi un essai plein d'opportunisme de Scholes (37e), venu lui aussi d’un contre lointain. Car ce sont bien les Cistes qui ont eu la majorité des ballons dans ce match, voire de l’occupation.

Un seul échec pour Pollard

Mais les coéquipiers du champion du monde Pollard (n’ayant connu qu’un échec au pied) n’ont trouvé l’en-but qu’à deux occasions. Ce fut d’abord Bouthier (42e) qui a confirmé sa forme internationale et ensuite Darmon (76e) qui avait bien remplacé Nadolo, blessé rapidement. Les deux actions ont fait suite à des conquêtes propres, de longs temps de jeu et une prise d'initiatives de l’arrière héraultais, passeur décisif d’une volleyée sur le second essai.

Avec un match en plus de certains de leurs concurrents à la qualification, les Montpelliérains sont entrés dans les six premiers au classement grâce à cette victoire certes peu emballante mais sérieuse. Quant à eu, les Coujoux ont glané peut-être plus qu’un point de bonus au GGL Stadium.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés