Icon Sport

Miquel : "Je ne me mets pas de pression particulière par rapport au contexte"

Miquel : "Je ne me mets pas de pression particulière par rapport au contexte"
Par Rugbyrama

Le 19/12/2019 à 15:44

TOP 14 - Lors du match entre Agen et le Stade Toulousain comptant pour la 11e journée, Antoine Miquel va vivre un moment fort dans sa carrière. Après avoir foulé la pelouse d’Armandie pendant 4 ans sous les couleurs du SUA, il va cette fois y retourner sous de nouvelles couleurs, celle de Toulouse. S’il y a de l’émotion pour le troisième ligne, il y a la volonté de jouer un mauvais tour à Agen.

Rugbyrama : Tu vas retrouver tes anciens camarades de jeu, comment penses-tu qu’ils se préparent ?

Antoine Miquel : J’ai eu l’habitude de jouer avec eux. Je sais la préparation qu’ils vont avoir, je sais qu’ils nous attendent et que le public va répondre présent. C’est un match de très très important pour eux. Mais c’est un match aussi très important pour nous, pour aller chercher notre première victoire à l’extérieur de la saison.

Ça représente quoi la venue du Stade Toulousain à Agen ?

AM : C’est quelque chose de fort parce que c’est le voisin. Ce match a un côté famille. Il y a une vieille rivalité où les deux clubs étaient en concurrence sur les titres de champion de France. De plus, pour les supporters agenais, recevoir les champions en titre, c’est un moment important.

Et toi, ça représente quoi ce retour à Armandie ?

AM : Ça me fait plaisir ! Déjà ça me fait plaisir de rejouer, ça faisait un petit moment que je n’avais pas joué. Et rejouer à Armandie, ça sera d’autant plus un plaisir pour moi. Je ne me mets pas de pression particulière par rapport au contexte. Je pense à moi et je pense à l’équipe avec laquelle je suis actuellement pour bien préparer ce match.

Vous espérez avoir quel accueil là-bas ?

AM : Je ne sais pas vraiment. Je sais que c’est un club très familial et quand on quitte un peu le cocon, il y a toujours des supporters qui n’aiment pas. Mais dans la globalité, je pense que cela sera plutôt positif.

Comment tu juges ton début de saison sous tes nouvelles couleurs ?

AM : Je me suis mis beaucoup de pression parce que c’était un changement de club. Ici, il y a plus de concurrence. En plus, le club venait d’être champion de France. Mais je me suis souvent remis en question, j’ai essayé de travailler encore plus, sans faire du surdosage, pour atteindre le niveau des autres.

Propos recueillis par Damien Souillé.

Contenus sponsorisés