Rugbyrama

Marchand : "Il faut commettre moins de fautes"

Marchand : "Il faut commettre moins de fautes"
Par Rugbyrama

Le 02/12/2019 à 13:23Mis à jour Le 02/12/2019 à 14:16

Top 14 - Si le capitaine du Stade toulousain Julien Marchand s'est félicité de la large victoire contre Bayonne (45-10) ce dimanche qui permet à son club de remonter dans les hauteurs du classement en Top 14, il met en garde sur la discipline avant la double-confrontation européenne contre Montpellier.

Que retenez-vous de la victoire face à Bayonne ?

Julien MARCHAND : Nous étions prévenus des qualités de cette équipe, par rapport à son début de saison remarquable. Avant le match et durant la semaine, tout le monde avait peur. C'est ce qui nous a permis d'avoir beaucoup d'énergie et d'envie. On gagne, c'est très bien, mais il faut se remettre la tête à l'endroit sur la discipline. Nous avons péché dans ce domaine et, si nous voulons exister, il faut le corriger et commettre moins de fautes bêtes.

En revanche, vous avez monté le curseur en défense et remporté les collisions...

J.M. : Sur terrain, c'est mieux quand on avance. Mais il y a eu un bon état d'esprit sur les montées défensives et dans la communication.

Le staff voulait régénérer l'effectif et plusieurs joueurs, qui sont pas forcément toujours titulaires comme Placines, Tolofua, Pagès ou Lebel, se sont mis en évidence. Est-ce important pour l'émulation dans le groupe ?

J.M. : Ils l'ont prouvé sur ce match et ils l'avaient prouvé avant je pense. Il n'y a pas deux équipes au Stade toulousain comme certains pourraient le croire, avec celle des internationaux d'un côté et celle des autres. Non, tout le monde doit démontrer des choses. Une saison, c'est très long, on l'a vu l'an dernier. Durant le Tournoi des 6 Nations, beaucoup pensaient qu'on allait chuter au classement mais l'équipe a justement tenu bon. Le rugby, c'est d'abord un groupe et personne n'est irremplaçable dans ce sport.

Vous avez marqué 45 points et engrangé le bonus offensif mais on ne vous sent pas très enthousiaste, notamment à cause de l'indiscipline que vous avez relevé...

J.M. : Si, nous sommes très heureux de cette victoire mais c'est cette discipline qui me dérange. Il ne faut pas s'emballer et repartir au travail parce qu'on va ramasser contre Montpellier si on fait trop de fautes.

Justement, comment abordez-vous cette double-confrontation européenne contre le MHR ?

J.M. : On sait bien qu'en Coupe d'Europe, si on perd un patch, c'est très dur de revenir et de raccrocher. Il faut d'abord récupérer sur les deux jours qui nous sont accordés puis repartir de l'avant. Quand on gagne, c'est toujours plus simple d'attaquer une semaine. Montpellier, c'est costaud. On verra après les deux confrontations où on en sera.

Est-ce un premier petit tournant dans la saison ?

J.M. : Il faudra être irréprochable pour espérer gagner au moins un match contre Montpellier. Mais il n'y a pas de tournant. On peut en trouver tous les week-ends et dire : "Si on remporte cette rencontre, ça ira mieux.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0