Icon Sport

Le LOU s’emploie mais tient la cadence

Le LOU s’emploie mais tient la cadence

Le 23/02/2020 à 14:19Mis à jour Le 23/02/2020 à 14:37

TOP 14 - Le LOU poursuit son sans faute au Matmut Stadium Gerland avec un neuvième succès en autant de réceptions, faisant cette fois tomber le Racing 92 (29-20) dans un duel aux airs de phase finale.

Grosse bataille dominicale, pourrait-on résumer. À l’heure du déjeuner, il fallait avoir l’estomac bien accroché car Gones et Racingmen n’ont rien lâché. Longtemps dos à dos, dans un match où les défenses ont longtemps pris le dessus, la décision s’est faite en faveur de l’équipe la plus solide dans les duels, sur la durée. Car la discipline a fait basculer une rencontre longtemps indécise mais ô combien décisive dans le haut de tableau car Lyon conforte plus que jamais sa place dans le Top 2.

Pour optimiser ces détails qui font la différence, "Pato" Fernandez s’est montré précieux au pied (7 sur 8), lui qui a été relancé après le forfait de Jonathan Wisniewski. Son association avec Baptiste Couilloud s’est montrée efficace puisque le demi de mêlée lyonnais a également apporté sa pierre à l’édifice d’un essai qui donnait alors pour la première fois l’avantage à son équipe (43’, 20-13). Les hommes de Pierre Mignoni se sont montrés patients, montant peu à peu en puissance.

Une rude bataille, un Racing qui repart bredouille

Les Franciliens avaient pourtant pris le jeu à leur compte, profitant d’abord de la précision de Teddy Iribaren (7’ et 13’), et surtout d’une réalisation de Wenceslas Lauret sur une action en première main, derrière une mêlée, et dans la foulée d’un bon jeu au pied de Juan Imhoff (21’, 3-13). Sauf qu’il faudra ensuite attendre la fin de rencontre, et une percée de François Trinh-Duc, pour voir un Racing à nouveau décisif (70’, 26-20). La faute à moins de capacité à pouvoir inverser la pression.

Malgré un jeu souvent séduisant des Racingmen, capables de mettre de la vitesse sur les extérieurs, en contre, les Rhodaniens ont pu capitaliser. Outre le pied de Fernandez, Xavier Mignot s’était aussi montré à son avantage dans un registre d’avant, sur un pick and go victorieux (25’). Lyon se relance donc après son revers à l’UBB, et maintient une solide avance sur son premier poursuivant – La Rochelle – désormais à 11 unités tandis que sa victime du jour pointe désormais à 12 points.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés