Icon Sport

Lyon : sans l’ombre d’un doute ?

Lyon : sans l’ombre d’un doute ?

Le 29/01/2020 à 10:52Mis à jour Le 29/01/2020 à 11:43

TOP 14 - Victorieux de Toulon avec le bonus, le LOU a livré un match convaincant à Gerland face à un concurrent direct. Et les Lyonnais en ont profité pour reprendre les rênes du Top 14. Autant de signes qui montrent que l’équipe de Pierre Mignoni semble retrouver la confiance.

La phase retour du Top 14 ne pouvait pas mieux débuter pour les Gones, qui ont capitalisé sur leur succès face à Toulon et profité de la défaite de l’UBB à Toulouse pour reprendre la tête du championnat. Leader lors des 10 premières journées et toujours présent dans le Top 2, le LOU compte désormais 12 points d’avance sur le Racing 92 et La Rochelle, premiers poursuivants pour les deux premières places. À mi-saison, Lyon a-t-il chassé tous les doutes alors que son ambition est bel et bien de soulever le Brennus fin juin ?

"J’espère que notre seconde période (face au RCT, ndlr) sera à l’image de notre fin de saison. On a bien lancé notre sprint final mais il ne va pas falloir se reposer sur notre petit matelas de confort. Ça va pousser fort. Si on est sérieux et appliqué, que l’on fait les choses bien, on va dire que l’on sera capable de s’offrir un ticket direct pour Nice et ce sera un premier objectif rempli", confiait l’ouvreur Jonathan Wisniewski, et ce alors que les Rhodaniens restent sur deux participations de rang aux demies, mais via un barrage.

La Champions Cup, une belle épine dans le pied

On ne peut cependant pas occulter le fait que les prestations ont manqué de régularité depuis novembre, et cela coïncide avec la période post Coupe du Monde et l’ensemble de la période européenne. "J’ai été très déçu de nos prestations en Coupe d’Europe parce que l’on n’était pas au niveau. Un match de rugby, c’est un bras de fer mental aussi, et on n’a pas réussi à le relever", a encore rappelé Pierre Mignoni le week-end dernier. Avec un bilan d’une seule victoire pour cinq défaites, on peut encore parler de parcours manqué et c’est bien vers ce facteur qu’il faut aller pour tenter d’analyser les difficultés observées. Et Jonathan Wisniewski reconnait que "quand tu ne gagnes pas, c’est plus compliqué de trouver le rythme, le plaisir" et inconsciemment une forme de motivation. Le LOU est donc attendu au tournant maintenant qu’il est libéré de ce poids encore trop lourd, mais son premier test de caractère face au RCT a été réussi avec succès. Il faudra maintenant confirmer en déplacement à Bordeaux-Bègles et à Brive, ainsi qu’au Matmut Stadium de Gerland face au Racing, pour ce qui constituera le menu du prochain bloc dès le 15 février.

Meilleure attaque et meilleure défense de Top 14

Si les joueurs ont confié partir en vacances « l’esprit libéré », avant de se projeter sur ce nouveau bloc, c’est aussi car certaines statistiques renforcent l’idée d’un LOU régulier. Malgré les dires. Outre le fait que l’équipe reste invaincue à domicile (8 victoires pour 5 bonifiées), elle est l’actuelle meilleure défense et meilleure attaque du championnat. Ce diptyque est un gage de qualité ! Et l’on pourra noter que Lyon est une équipe plus ambitieuse que réputée, car c’est celle qui provoque le plus de turnovers et qui passe le moins de temps dans son camp dans notre championnat. Quant à sa solidité, elle se démontre aussi car elle est l’une des formations qui perd le moins de ballons sur mauls ou dans les rucks, soit tout autant de paramètres qui démontrent une progression évidente sur cette première partie de saison. Si l’indiscipline reste encore un facteur parfois problématique, la confiance retrouvée par le retour de plusieurs cadres – à commencer par les capitaines Baptiste Couilloud et Félix Lambey – devrait permettre de donner plus d’assurance au groupe sur la seconde partie de saison. Autrement dit, quand l’état d’esprit va, tout va.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés