Other Agency

Lespiaucq : “C’est énorme, je n’ai pas les mots”

Lespiaucq : “C’est énorme, je n’ai pas les mots”

Le 10/11/2019 à 10:14Mis à jour Le 10/11/2019 à 11:02

TOP 14 - Le capitaine de la Section Paloise revient sur la victoire de son équipe face à l’Aviron Bayonnais 3-9.

Rugbyrama : Toute victoire fait plaisir, mais celle-là, dans ces conditions, doit vraiment être à part…

Quentin Lespiaucq : Les conditions étaient dantesques. Je pense qu’il y avait 15 000 personnes contre nous, mais on ne s’est pas sentis seuls un seul instant. Je pense qu’on a montré une solidarité énorme de la première à la quatre-vingtième. C’est énorme, je n’ai pas les mots. C’était le match qu’on avait vraiment ciblé sur ce début de bloc. On savait toute la difficulté que ça allait être. On savait que ça allait être fermé et je pense que ce soir, les 23 joueurs de la Section n’ont pas triché. Le plus pragmatique a gagné. Nous n’avons pas subi, c’est un bon point. En mêlée, nous avons été très performants. La touche était un peu plus compliquée. L’Aviron a appuyé dessus et c’est peut-être le seul secteur du match où ils ont vraiment montré un peu de supériorité. Nous ne sommes pas champions du monde. Certains diront que nous sommes champions du 64, mais je suis très content qu’on l’ait emporté et qu’on ait montré cet état d’esprit.

Comment avez-vous vécu la fin du match ?

QL : J’ai un peu perdu la voix. Après, tu as beau crier tout ce que tu as dans les poumons, tu n’es pas sur le terrain et tu n’es pas décisionnaire de ce qui se passe. J’ai vécu cette fin intensément. J’étais à 200% et quand je voyais comment les mecs s’envoyaient, je me disais qu’on n’avait pas le droit de le perdre.

D’un point de vue comptable, vous revenez à hauteur de Bayonne, vous occupez la troisième place....

QL : Niveau comptable, c’est parfait ! On gomme un peu cette défaite à la maison contre le Racing. Maintenant, nous avons ces deux matchs de Challenge, puis la réception de Toulon dans trois semaines qui sera primordiale.

Top 14 - Thibault Daubagna (Pau) face à Bayonne.

Top 14 - Thibault Daubagna (Pau) face à Bayonne.Other Agency

Ce match peut-il être fondateur ?

QL : Oui, parce qu’il fallait gagner ici. C’était important pour les supporters qui nous en parlent depuis le début de la saison et surtout important pour nous de voir qu’on pouvait s’exporter chez une équipe qui était en forme. C’est hyper bonnard d’être arrivé là !

Les conditions vous ont-elles servi ?

QL : On a fait le choix de jouer contre le vent en première mi-temps pour occuper en deuxième. Le but était de prendre le moins de points possible dans le premier acte, pour en marquer ensuite. Le plan a bien marché, le job est rempli.

Vous avez longuement fêté cette victoire avec les supporters

QL : Si on n’en profite pas maintenant ! On est chanceux de faire ce boulot et on ne sait pas quand on revivra ce genre de moments. C’est énorme de pouvoir communier avec tous les Palois qui étaient venus en nombre et qui se sont trempés.

Par Pablo Ordas.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0